Arrivée d'Obama au Mexique pour un sommet nord-américain

Barack Obama en compagnie du ministre mexicain des... (Photo Larry Downing, Reuters)

Agrandir

Barack Obama en compagnie du ministre mexicain des Affaires étrangères, Jose Antonio Meade

Photo Larry Downing, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laurent THOMET
Agence France-Presse

Le président américain Barack Obama est arrivé jeudi au Mexique pour un sommet nord-américain avec ses homologues mexicain et canadien, 20 ans après la signature d'un accord de libre-échange entre les trois pays.

Barack Obama est arrivé vers 12h15 locales (13h15 heure du Québec)  à l'aéroport de Toluca, à 70 kilomètres à l'ouest de Mexico. Il y a été accueilli par le ministre mexicain des Affaires étrangères José Antonio Meade avant de se rendre au Palais gouvernemental de Toluca pour les réunions prévues ce jour avec le président mexicain Enrique Peña Nieto et le premier ministre canadien Stephen Harper.

Plus de 5000 policiers et militaires ont été mobilisés à Toluca dont les grandes artères sont protégées par des barrières métalliques, tandis que l'opposition de gauche a organisé une manifestation.

Tandis que les questions de la violence liée aux narcotrafiquants avaient dominé l'agenda des précédents sommets, Peña Nieto devrait tenter de concentrer l'attention de ses partenaires sur les questions économiques, alors que des frictions  sont apparues récemment au sein de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Le Mexique n'a pas digéré le refus du Canada de mettre fin aux formalités exigées des Mexicains pour obtenir un visa.

Le gouvernement canadien de son côté presse les États-Unis de prendre enfin une décision concernant le pipeline Keystone XL, un projet controversé qui permettrait de faire parvenir le pétrole américain du Canada vers le Texas, un dossier qui se heurte à l'opposition de défenseurs de l'environnement.

Mais les conversations entre les trois pays devraient se concentrer sur la manière d'améliorer les performances d'un bloc commercial qui représente près d'un tiers du PIB mondial.

Les responsables estiment que son potentiel dépend maintenant du développement d'un pacte commercial avec les nations asiatiques, l'Accord de partenariat Trans-Pacifique (TPP).

Les discussions de la journée se concluront en fin de journée par une conférence de presse commune.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer