Oxfam s'engage dans la lutte contre l'Ebola en RDC

L'épidémie d'Ebola a été déclarée le 8 mai... (Photo Mark Naftalin, Agence France-Presse)

Agrandir

L'épidémie d'Ebola a été déclarée le 8 mai par les autorités congolaises.

Photo Mark Naftalin, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Kinshasa

L'organisation internationale Oxfam a a annoncé mercredi avoir rendu disponible un montant initial de 68 000 $ pour lutter contre la propagation de l'épidémie d'Ebola qui touche une région reculée du nord-ouest de la République démocratique du Congo.

«Oxfam a lancé une réponse à l'épidémie du virus Ebola en République Démocratique du Congo» et « s'est engagé à dépenser un montant initial de 50 000 £ (68 000 $ US), et vise à le porter à au moins 184 000 £» (250 000 $ US), écrit-elle dans un communiqué.

L'équipe d'Oxfam sur le terrain travaillera auprès des communautés touchées par l'épidémie, «en partageant les moyens d'empêcher la propagation du virus et leur permettre de protéger leur santé», ajoute le communiqué.

L'épidémie d'Ebola a été déclarée le 8 mai par les autorités congolaises.

Cette neuvième épidémie d'Ebola sur le territoire de la RDC depuis 1976 est apparue dans le Nord-Ouest, près du Congo-Brazzaville. L'organisation mondiale de la santé (OMS) a fait un bilan de 35 cas, dont deux confirmés.

L'OMS a jugé «élevé» le risque de propagation de l» épidémie d'Ebola en RDC et annoncé qu'elle se préparait au «pire des scénarios». Son directeur général le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus s'est rendu le week-end dernier dans la zone de Bikoro, touchée par la maladie.

Au terme de sa visite, il a espéré une «meilleure issue» à cette nouvelle épidémie d'Ebola en RDC et annoncé l'arrivée de vaccins mercredi ou jeudi.

Les autorités congolaises et la représentation de l'OMS en RDC n'ont pu être jointes mercredi par l'AFP.

La dernière épidémie d'Ebola en RDC remonte à 2017. Rapidement circonscrite, elle avait fait officiellement quatre morts.

La fièvre hémorragique Ebola vient d'un virus qui se transmet par contact physique avec des liquides corporels infectés. Le gibier de brousse est considéré comme un vecteur potentiel.

Une ONG congolaise de défense de l'environnement basée dans la province forestière du Nord-Kivu a appelé mercredi les autorités provinciales à interdire «la chasse des gibiers dans la zone considérée comme foyer du virus d'Ebola».

Il faut en outre procéder à l'«interdiction rigoureuse de toute vente ou manipulation de la viande ou trophées des gibiers en cette période sensible», écrit Innovation pour le développement et la protection de l'environnement (IDPE) dans une lettre aux autorités provinciales qu'elle a rendue publique.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer