Vol d'Air Algérie: des Québécois parmi les victimes

Isabelle Prévost, une femme de 35 ans née... (Photo fournie)

Agrandir

Isabelle Prévost, une femme de 35 ans née à La Patrie, en Estrie, était à bord de l'avion.

Photo fournie

Marie-Michèle Sioui
La Presse

(Montréal) Au moins trois familles québécoises sont touchées par l'écrasement du vol AH5017 d'Air Algérie, qui a fait cinq victimes originaires de la province.

Isabelle Prévost, une femme de 35 ans née à La Patrie, en Estrie, était à bord de l'avion. Sa famille s'est réunie jeudi dans la maison qu'elle habite, à Sherbrooke, après avoir appris la nouvelle. Au téléphone, son père l'a décrit comme « une maman très dévouée ». Son conjoint et ses trois enfants de 5, 7 et 8 ans étaient restés au Québec pendant son voyage.  

La mère de famille s'était envolée pour le Burkina Faso le 14 juillet avec un couple d'amis burkinabés et leurs enfants, qui résident à Longueuil. Ils se sont tous rendus au 50e anniversaire de mariage des parents du père de la famille longueuilloise. Mercredi, ils sont tous montés à bord du vol AH5017. Ils y ont laissé leur vie.

En Outaouais, un technologue de l'hôpital de Buckhingham a perdu sa femme et ses deux enfants. Ses proches avaient pris l'avion à Ouagadougou afin de venir rejoindre celui qui habite en Outaouais depuis quelques années. Ils venaient eux aussi habiter au Québec.

Au total, cinq Québécois seraient décédés dans l'écrasement d'avion. Ils seraient originaires de la grande région de Montréal.

L'avion, qui effectuait la liaison entre Ouagadougou et Alger a disparu au-dessus du Mali jeudi matin, une cinquantaine de minutes après avoir décollé. Sur son compte Twitter, Air Algérie a indiqué que l'appareil s'est écrasé dans la région de Tilemsi, à 70 km de Gao, dans l'est du Mali. 

Selon un communiqué d'Air Algérie, «les services de navigation aérienne ont eu leur dernier contact avec le vol AH5017 assurant la liaison Ouagadougou-Alger vers 21h50 mercredi, heure de Montréal, soit 50 minutes après son décollage».

L'épave a été localisée jeudi après-midi au Mali, près de la frontière avec le Burkina Faso, a annoncé le chef d'état-major particulier de la présidence burkinabè, des informations confirmées par les hautes autorités françaises.

Selon la dernière liste fournie par la compagnie, l'avion a décollé de Ouagadougou avec 50 Français, 24 Burkinabés, huit Libanais, six Algériens, six Espagnols, cinq Canadiens, quatre Allemands et deux Luxembourgeois.

Il y avait aussi un Belge, un Camerounais, un Égyptien, un Malien, un Nigérien, un Roumain, un Suisse, un Ukrainien et «3 nationalités en cours de recherche».

Plusieurs médias hispanophones ont colporté la rumeur selon laquelle la fille du président cubain Raul Castro, Mariela Castro, était parmi les passagers du vol - rumeur démentie plus tard par l'intéressée en personne.

- Avec l'Agence France-Presse




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer