Avion d'Air Algérie: l'épave a été retrouvée au Mali

L'avion d'Air Algérie, un McDonnell Douglas MD-83, avait... (Photo Reuters)

Agrandir

L'avion d'Air Algérie, un McDonnell Douglas MD-83, avait décollé de Ouagadougou avec plus de 110 passagers et six membres d'équipage à destination d'Alger dans la nuit de mercredi à jeudi. Il avait disparu des écrans radar 50 minutes après son décollage.

Photo Reuters

Agence France-Presse
OUAGADOUGOU

L'épave de l'avion d'Air Algérie, disparu jeudi avec plus de 116 personnes à bord après son décollage de Ouagadougou, a été retrouvée au Mali, près de la frontière avec le Burkina Faso, a annoncé le chef d'état-major particulier de la présidence burkinabé.

Ce dernier a indiqué ne pas avoir d'informations sur le sort des passagers.

Des Québécois se trouvent parmi les victimes.

«Nous venons de retrouver l'avion algérien. L'épave a été localisée (...) à 50 km au nord de la frontière du Burkina Faso», dans la zone malienne de Gossi, a déclaré à la presse le général burkinabè Gilbert Diendiéré, à l'issue d'une réunion de crise à Ouagadougou et après en avoir informé Blaise Compaoré, président du Burkina Faso.

L'épave disparue a été localisée «à proximité de la frontière du Burkina Faso» et «l'appareil a été clairement identifié malgré son état désintégré», a précisé dans la nuit de jeudi à vendredi la présidence de la République française.

La ville de Gossi se trouve à environ 100 km au sud-ouest de Gao, la plus grande ville du nord du Mali.

«Pour l'instant, nous n'avons pas plus de précisions sur (le sort des) passagers, mais nos équipes sont à pied d'oeuvre», a ajouté le général.

Il n'a pas non plus indiqué quelles pourraient être les causes de l'écrasement.

L'avion d'Air Algérie, un McDonnell Douglas MD-83, avait décollé de Ouagadougou avec plus de 110 passagers et six membres d'équipage à destination d'Alger dans la nuit de mercredi à jeudi. Il avait disparu des écrans radar 50 minutes après son décollage.

Avant d'annoncer que l'épave avait été retrouvée, le général Diendiéré avait déclaré qu'un témoin digne de foi avait vu l'avion «tomber» dans la zone de Gossi.

«Nous pensons que cela est fiable car nous avons également visionné les images radar qui montrent la progression de l'avion jusqu'à sa disparition, qui coïncide avec l'endroit indiqué par notre informateur», avait-il ajouté.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer