Nigeria: le groupe islamique Boko Haram tue 19 personnes

Des membre du groupe Boko Haram.... (Photo The New York Times)

Agrandir

Des membre du groupe Boko Haram.

Photo The New York Times

Agence France-Presse
KANO

Des membres présumés du groupe islamiste Boko Haram ont tué dix-neuf personnes, dont six professeurs, dans trois attaques séparées dans l'État de Borno, l'une des régions du nord-est du Nigeria en proie à de nombreux troubles, ont annoncé vendredi des habitants et des voyageurs.

Les tueries ont eu lieu jeudi et vendredi dans les villes de Dikwa et Kala-Balge et près du village de Dalwa, dans cet État bastion du groupe radical, ont précisé les mêmes sources.

À Dikwa, des résidents ont affirmé que des insurgés avaient donné l'assaut à un collège, tôt jeudi matin, tué six enseignants, ainsi que deux agents de sécurité et enlevé un nombre indéterminé de femmes.

Le sénateur de l'État de Bono Ahmed Zanna a confirmé la tuerie de Dikwa à des journalistes.

À Kala-Balge, un groupe d'insurgés a également lancé des attaques tuant trois personnes et mettant le feu à de nombreuses maisons, selon des responsables locaux.

Vendredi, des présumés islamistes ont bloqué la route Maiduguri-Biu à côté du village de Dalwa et tué huit automobilistes, selon un témoin.

L'armée a lancé une offensive d'envergure depuis mai 2013 pour tenter de mettre fin à l'insurrection islamiste qui secoue la région nord-est du pays depuis quatre ans et qui vise à y instaurer un État islamique.

Depuis le début de l'année 2014, 1500 personnes sont mortes dans les violences secouant la région.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer