Une femme numéro 2 de l'OTAN

Rose Gottemoeller... (PHOTO KIRILL KUDRYAVTSEV, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Rose Gottemoeller

PHOTO KIRILL KUDRYAVTSEV, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BRUXELLES

L'OTAN a nommé lundi une des adjointes du chef de la diplomatie américaine John Kerry et spécialiste de la Russie, Rose Gottemoeller, secrétaire générale adjointe de l'Alliance, ce qui en fait la première femme à occuper ce poste.

Cette nomination, attendue, représente une féminisation « déterminante » des instances dirigeantes de l'OTAN, s'est félicité le secrétaire général de l'Alliance atlantique Jens Stoltenberg.

Du côté des instances militaires de l'Alliance, une autre femme, l'amirale américaine Michelle Howard, a pris début juin les commandes du QG régional pour le Sud-Est basé à Naples (Italie).

Mme Gottemoeller « apportera à l'OTAN sa grande expérience dans la politique de sécurité internationale, dans des domaines comme le contrôle des armes et les relations avec la Russie », a souligné M. Stoltenberg dans un communiqué.

Rose Gottemoeller occupe actuellement le poste de sous-secrétaire américaine chargée du contrôle des armements et de la sécurité internationale. Le poste qu'elle occupera à l'OTAN est traditionnellement réservé à un Américain. Elle y remplacera, en octobre prochain, un autre haut diplomate américain russophone, Alexandre Vershbow, qui avait pris ses fonctions en février 2012.

Lorsque Mme Gottemoeller avait été proposée pour le remplacer par l'administration américaine en mars, des élus républicains l'avaient accusée d'être trop souple avec la Russie de Vladimir Poutine, avec laquelle l'OTAN est en crise ouverte depuis le début du conflit ukrainien à l'automne 2014.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer