Rendez-vous du cinéma québécois: nos suggestions

The Lady in Number 6.... (Photo fournie par la production)

Agrandir

The Lady in Number 6.

Photo fournie par la production

Les 32es Rendez-vous du cinéma québécois (RVCQ) s'amorcent jeudi prochain et présenteront une avalanche de films de fiction, de documentaires et de courts métrages à voir ou à revoir. Concentré dans le Quartier latin, le festival compte également son lot d'événements spéciaux qu'on ne vivra qu'une seule fois. Raison de plus pour y participer! Vous ne savez plus où donner de la tête à la lecture de l'imposant catalogue? Rassurezvous, nous non plus! Mais voici tout de même quelques suggestions qui alimenteront assurément les conversations des cinéphiles.

Gala Prends ça court!

Une autre remise de prix? Et alors! Pour y avoir assisté à deux reprises, on peut témoigner que le gala Prends ça court! , qui récompense le meilleur du court métrage québécois, est un des événements (du genre) les plus festifs et allumés auxquels nous ayons assisté. Voilà une occasion en or de rencontrer les jeunes réalisateurs dont la créativité et l'enthousiasme constituent le meilleur antidote à des rumeurs de «crise» dans l'industrie. La soirée, qui en sera à sa 11e présentation, sera animée par Émile Proulx-Cloutier.

Vendredi 21 février, à 20h, Cinémathèque québécoise.

Ron Turcotte - Jockey légendaire

Au début des années 2000, Phil Comeau a participé à la réalisation de la série Tribu.com. Il fait aujourd'hui dans le documentaire et son plus récent opus, Ron Turcotte, Jockey légendaire, fait sa marque dans le domaine. Le film raconte le parcours de ce jockey canadien d'exception qui a remporté la Triple couronne avec son cheval Secretariat en 1973. Cinq ans plus tard, une chute l'a laissé paraplégique. Le film a récemment obtenu le Grand Prix du jury au festival Cinema on the Bayou, en Louisiane.

Vendredi 21 février, à 18h, auditorium de la Grande Bibliothèque.

The Lady in Number 6

À l'exception de Jean-Marc Vallée et de son Dallas Buyers Club, le Québec et le Canada sont discrets cette année aux Oscars. Sauf pour The Lady in Number 6 qui passe presque sous le radar. Créée par des artisans montréalais, cette coproduction Québec-États-Unis est en nomination pour l'Oscar du meilleur court ou moyen métrage documentaire. Grâce au réalisateur Malcolm Clarke, on fait la connaissance d'Alice Herz Sommer qui, à 109 ans, est la plus vieille survivante de l'Holocauste et une pianiste toujours active.

Samedi 22 février, à 13h, annexe du pavillon Judith-Jasmin.

L'ange gardien

Les soirées Tapis bleu nous donneront l'occasion de voir six longs métrages québécois en grande première. Parmi ceux-ci, on note L'ange gardien, deuxième long métrage de Jean-Sébastien Lord, qui met en vedette Guy Nadon, Marilyn Castonguay et Patrick Hivon. L'histoire nous entraîne dans un immeuble anonyme où Normand, gardien de sécurité, noue une relation étrange et sincère avec Nathalie, une jeune femme surprise en pleine tentative de vol.

Lundi 24 février, à 19h, Cinéma Impérial.

Chasse au Godard d'Abbittibbi

Une des forces des RVCQ est de nous donner la chance de voir ou de revoir tous les longs métrages présentés au Québec l'année précédente. Une belle façon de donner de nouveau de la visibilité à de bons films qui sont passés en coup de vent dans nos salles. C'est le cas de ce premier long métrage d'Éric Morin dans lequel la jeune comédienne Sophie Desmarais fait étalage de son immense talent. Inspiré de la visite de Jean-Luc Godard à Rouyn-Noranda à la fin de 1968, ce film totalement éclaté et vintage à souhait colle parfaitement à son époque.

Jeudi 27 février, à 19h30, Cinémathèque québécoise.

Carte blanche à Antoine Bertrand: les Breastfeeders

Dans le sillon du film d'Éric Morin, les RVCQ présentent une grande soirée musicale avec le groupe québécois Les Breastfeeders, dont certains membres forment un band dans Chasse au Godard. Cette proposition est signée Antoine Bertrand, porte-parole de cette 32e édition. On nous promet une ambiance rock psychédélique digne des années 70. Et vous aurez peut-être la chance de croiser notre nouveau Louis Cyr, un homme qui n'a pas peur de ses - rafraîchissantes - opinions quant à l'avenir du cinéma québécois!

Jeudi 27 février, à 21h30, Cinémathèque québécoise.




la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer