Oscars: encore 15 documentaires dans la course

He Named Me Malala... (PHOTO FOURNIE PAR FOX SEARCHLIGHT)

Agrandir

He Named Me Malala

PHOTO FOURNIE PAR FOX SEARCHLIGHT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les oeuvres Amy, He named me Malala et The Look of Silence font partie des quinze films encore dans la course pour l'obtention de l'Oscar du meilleur long métrage documentaire, a annoncé l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences ce matin.

La «short list» comme on la nomme communément comprend aussi d'autres titres qui ont beaucoup fait parler d'eux au cours des derniers mois. Pensons à Meru, film consacré à l'ascension de cette montagne de l'Inde, Listen to me Marlin, une oeuvre construite à partir d'enregistrements inédits dans lesquels Marlon Brando raconte sa propre carrière ou encore What Happened, Miss Simone?, oeuvre portant sur la vie de la chanteuse Nina Simone.

Amy est un documentaire sur la chanteuse Amy Winehouse, morte à 27 ans dans des conditions tragiques. Le père de la chanteuse s'est inscrit en faux contre cette oeuvre.

He named me Malala porte, comme son nom l'indique sur la jeune militante pacifiste Malala Yousafzai, prix Nobel de la paix.

Oeuvre absolument époustouflante, The Look of Silence de Joshua Oppenheimer se veut en quelque sorte la suite de son film précédent The Act of Killing, portant sur les massacres perpétrés durant des décennies par le régime arbitraire en place en Indonésie.

En juillet dernier, alors qu'il accordait une entrevue à La Presse, M. Oppenheimer disait ceci: «Bien avant de faire The Act of Killing, j'avais eu l'idée de faire un film sur des victimes vivant entourées de leurs anciens bourreaux, sur le fait de vivre constamment dans la peur et qu'un tel climat ne pouvait leur permettre de panser leurs blessures. Cela dit, toute l'idée de faire deux films s'est imposée le jour où j'ai filmé deux anciens bourreaux racontant comment ils avaient commis leurs crimes. Il me fallait un film, The Act of Killing, sur les mensonges des coupables, ce qui leur permet de faire semblant de rien et un second, The Look of Silence, sur ce fait d'avoir à vivre entouré des bourreaux d'hier. Les deux films se complètent.»

Bardés d'une bonne vingtaine de prix à la suite de sa sortie en salles en 2013, The Act of Killing avait aussi été candidat finaliste aux Oscars, en 2014.

C'est le matin du jeudi 14 janvier que l'on connaîtra la liste des finalistes dans les différentes catégories de la 88e édition des Oscars, événement présenté le 26 février au Dolby Theatre à Hollywood.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer