Les hôtesses d'Hilaire: la robe qui ne passe pas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Depuis vendredi dernier, les cinq membres du groupe acadien Les hôtesses d'Hilaire sont surpris des réactions «violentes» suscitées par leur apparition à l'émission Entrée principale d'ICI Radio-Canada Télé.

Lors de cette émission enregistrée au Nouveau-Brunswick, la formation a été invitée à interpréter sa chanson Regarde-moi. Le leader du groupe, Serge Brideau, y portait une robe mauve, ce qui lui a valu son lot de critiques acerbes sur les réseaux sociaux (les messages reproduits n'ont pas été corrigés).

«Avec tout nos bons artistes... quelle honte!», a écrit Ghislaine Savoie sur la page Facebook de l'émission animée par André Robitaille.

«Je n'ai pas aimé se poilu en robe et sont groupe aussi. Sa fait pas mal dure. Dans Moncton il devait avoir des musiciens mieux que fou la en robe», a ajouté Donald Doucet sur cette même page.

«Je suis gênée. Pourquoi ne pas avoir invité des artistes au lieu de ce personnage!!», a pour sa part indiqué Gisèle Kenny.

Le chanteur Serge Brideau a tenu à répondre à ces commentaires sur la page Facebook de l'émission. «Vos mots je les ai lus. Ils me blessent. J'ai mal à mon Acadie», a-t-il écrit.

«Je ne comprends pas la violence de leurs mots», dit calmement l'ancien ambulancier, joint hier au Nouveau-Brunswick. «Je n'aurais pas dû commenter, mais j'avais envie de leur dire que j'étais dans la pièce, que je les lisais, leurs commentaires.»

#robepourlhumanité

Le groupe n'a tout de même pas que des détracteurs. En guise de solidarité, plusieurs hommes ont publié des photos d'eux en robe et le mot-clic #robepourlhumanité est né.

«Je suis à l'aise avec mon poids, je joue avec ça sur scène. Les messages haineux sur mon apparence physique ne m'affectent donc pas, mais ça pourrait en affecter d'autres.»

«Avant, il fallait mériter le droit de parole; maintenant, tout le monde peut commenter et les gens veulent nous le dire quand ils ne nous aiment pas», pense Serge Brideau.

La formation originaire de Moncton existe depuis sept ans et a trois albums de rock psychédélique à son actif. Sur scène, Serge Brideau, Mico Roy (guitares), Michel Vienneau (basse), Léandre Bourgeois (claviers) et Maxence Cormier (batterie) interprètent des personnages excentriques, comme les téléspectateurs d'Entrée principale ont pu le constater, vendredi dernier. Quant à leurs textes, les cinq hommes s'amusent à y critiquer leurs contemporains.

«Regarde-moi, je l'ai écrite après avoir vu une vidéo sur Facebook d'un de mes amis que j'estime, mais qui avait décidé de faire un montage des photos qu'il avait prises avec un "selfie stick", lors de son voyage de noces. Tout ça, sur une chanson de Coldplay. Ça m'a vraiment rendu mal à l'aise. Et nous en avons fait une chanson», explique le chanteur.

Pour conclure sur cette controverse, Serge Brideau lance: «En voyage, quand j'étais jeune, je suis tombé sur une phrase dans un livre: si tu cherches l'approbation des autres, tu deviens leur prisonnier. C'est une phrase que je me répète souvent. Et si tu regardes Les hôtesses d'Hilaire, c'est exactement ça. Nous faisons ce que nous aimons.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer