Julie Snyder à Tout le monde en parle

Julie Snyder... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Julie Snyder

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On ne croyait jamais ça possible: Julie Snyder à Tout le monde en parle. Le miracle se produira dimanche soir, pour la dernière de la saison.

Au Gala Artis, Julie Snyder avait accepté l'invitation de Guy A. Lepage de participer à l'émission Tout le monde en parle à la seule condition qu'elle gagne un trophée, ce qui n'est pas arrivé. Elle a réfléchi et s'est ravisée hier matin. Les discussions risquent d'être animées avec les autres invités: Xavier Dolan, Mariana Mazza et la Dre Joanne Liu.

Fidèle à Québecor, Julie a toujours refusé de se pointer chez Guy A. Une séparation, un mariage et une autre séparation plus tard, les choses ont changé. Mardi, j'ai annoncé dans ces pages que TVA lui a préféré Marie-Claude Barrette pour mener une entrevue avec Céline Dion, sa première depuis la mort de René Angélil. Ce n'est pas compliqué, presque toute son ancienne équipe travaille sur l'émission, sauf elle. Il n'en fallait pas plus pour réalimenter les spéculations sur son avenir à TVA et pour soulever des doutes sur les bons rapports de Julie avec le clan Dion. Très hâte d'entendre ce qu'elle en dira - et on risque d'être nombreux.

Que s'est-il passé pour qu'on décide d'écarter Julie après toutes ces années de collaboration? La décision revient au diffuseur, mais on s'entend que Céline a le pouvoir d'imposer ses choix. 

Y aurait-il un conflit entre Julie et Jean Lamoureux, son réalisateur? Avec Céline ou avec Marianik Giffard, qui a été témoin à son mariage et qui est la conjointe d'Aldo Giampaolo, imprésario de Céline? Quelques questions à inscrire sur les cartons de Guy A.

C'est juste de la TV sans Marie-Soleil

La nouvelle mouture de C'est juste de la TV qu'envisage ICI ARTV pour l'automne se fera sans Marie-Soleil Michon. Après trois ans à l'animation, elle quitte l'émission pour se consacrer à d'autres projets. Une décision prise il y a plusieurs mois et mûrement réfléchie, dans la plus parfaite harmonie, paraît-il.

Grosse perte pour l'émission, qui attire chaque vendredi soir en moyenne 80 000 fidèles. Marie-Soleil Michon avait succédé à André Robitaille à l'automne 2013. Quand Jean-Michel Dufaux a été évincé l'année dernière, dans des circonstances encore nébuleuses, la production a remanié la formule en adoptant des collaborateurs en rotation.

Plusieurs se sont étonnés que Marie-Soleil n'annonce pas le retour à l'automne de C'est juste de la TV à la fin du Gala des Zapettes d'or, le 15 avril dernier, alors que c'était la coutume. On a appris le lundi suivant qu'ICI ARTV souhaitait renouveler l'émission, mais en changeant encore la formule. À ce titre, le sort de Dave Ouellet et d'Anne-Marie Withenshaw n'est pas encore scellé.

Par ailleurs, on a dévoilé le titre du nouveau talk-show que Marie-Soleil coanimera avec Jean-Luc Mongrain cet été: Déjà dimanche! Elle succède à Pénélope McQuade à cette émission dominicale, où défileront des invités qui font l'actualité. Première le 22 mai à 21 h.

Rio sans TVA Sports

L'alliance avait pris tout le monde par surprise en 2014: en plus de RDS, Radio-Canada partageait ses droits de diffusion des Jeux de Sotchi avec TVA Sports. Pour Rio, les discussions n'ont pas abouti avec la chaîne de Québecor; Radio-Canada partage ses droits uniquement avec RDS. Mais nous en aurons pour notre argent, avec 275 heures de retransmission à ICI Radio-Canada Télé et 328 à RDS et RDS2, du 5 au 21 août.

Des 236 personnes assignées à la retransmission des Jeux en français, 68 se rendront sur place. C'est moins qu'à Sotchi, où elles étaient 80. La direction explique cette baisse par la volonté d'être plus efficace sur le terrain. Après tout, la production est entièrement assurée à partir de Montréal. En plus des chefs d'antenne, les analystes sur place seront ceux de l'athlétisme, de la natation, du plongeon et de la gymnastique, entre autres.

Bonne chose: le court décalage d'une heure avec Rio permet de diffuser toutes les compétitions à des heures décentes. Martin Labrosse et Alexandre Despatie ouvriront la journée de 7 h à 11 h. Alexis de Lancer animera en direct de la plage de Copacabana de 11 h à 13 h. Guy D'Aoust prendra le relai à 13 h avant de passer le flambeau à Marie-José Turcotte, qui sera présente de 18 h 30 à minuit. Seuls deux bulletins de nouvelles de 30 minutes se glisseront entre les compétitions, vers 18 h et vers 22 h. Parmi les descripteurs et analystes, bien content de revoir le duo Annie Pelletier et René Pothier, les meilleurs pour décrire les épreuves de plongeon.

Pour patienter, je vous suggère Je vais à Rio, une série documentaire qui suit pas à pas les athlètes dans leur préparation, par le réalisateur de la série 24 CH, Olivier Languedoc, à RDS. L'excellent premier épisode, sur la résilience, montre trois athlètes aux prises avec des blessures ou un handicap, dont le cycliste des Îles-de-la-Madeleine Hugo Barrette, qui est retourné à la compétition quelques semaines à peine après un grave accident en Colombie. Le mardi à 19 h 30, dès le 31 mai, à ICI Radio-Canada Télé.

Ah oui, j'ai appris que pour affronter les eaux douteuses de Rio, les athlètes devront prendre des antibiotiques ou boire du cola en sortant de l'eau. La boisson gazeuse éliminerait les bactéries. Rassurant et inquiétant en même temps. Bons Jeux.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer