Les 5 prochains: dessous d'humoristes

Les 5 prochains, cinq humoristes à la personnalité... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Les 5 prochains, cinq humoristes à la personnalité différente: Virginie Fortin, Fred Dubé, Pierre-Bruno Rivard,  Katherine Levac, Phil Roy.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Étoiles montantes de l'humour, Katherine Levac, Virginie Fortin, Fred Dubé, Phil Roy et Pierre-Bruno Rivard sont suivis depuis six mois dans le cadre de la deuxième saison de la série Les 5 prochains, qui sera diffusée au printemps prochain sur ICI ARTV. La Presse les a rencontrés mardi lors d'un tournage réalisé au National, à Montréal.

Contrairement à la première saison, Les 5 prochains deuxième mouture n'est pas un road movie où l'on suit les humoristes en tournée. Pour la deuxième saison, c'est un peu comme si on avait placé une caméra près de leur épaule pour les voir évoluer dans leur environnement de jeune humoriste.

«L'avantage d'avoir pris ces cinq humoristes, c'est qu'ils ont chacun une personnalité, une couleur distincte, dit le réalisateur de la série, Francis Legault (L'autre midi à la table d'à côté, Une saison dans la vie de...). Et ils sont tous très humains et attachants.»

Le tournage a débuté en mai. Francis Legault dispose de dizaines d'heures pour monter les huit épisodes... de 22 minutes qui seront diffusés, chaque semaine, en avril, mai et juin prochains.

Un tournage a eu lieu à Saint-Bernardin, près de Hawkesbury, en Ontario, où réside la famille de Katherine Levac. «On en a tiré des images pour un épisode qu'on appellera «L'humour est dans le pré» ! souligne Francis Legault. On y découvre Katherine sur la ferme familiale. Il y avait 145 personnes! Tout le village était venu! Des gens avaient apporté leur chaise dans la grange. Ça va faire un très bon épisode.»

Les autres images ont été tournées à Montréal, alors que les humoristes présentaient des numéros au pub Brouhaha, lors du Zoofest, durant l'émission En route vers mon premier gala, dans le cadre de Juste pour rire ou mardi dernier au National. On les voit aussi lors de séances de travail avec l'humoriste Martin Cloutier (Dominic&Martin) pour la préparation de leur spectacle commun qui partira en tournée dans la province, à l'automne 2015.

Les hauts et les bas du métier

Chaque épisode permettra aux téléspectateurs de découvrir pourquoi ils ont choisi l'humour et comment s'est formé leur style. Le côté baveux et cinglant de Fred Dubé. La décontraction de Pierre-Bruno Rivard. L'autodérision de Phil Roy. La verdeur du langage de Virginie Fortin. La fausse naïveté de Katherine Levac.

L'expérience a plu aux cinq humoristes. Être l'objet d'une telle attention quand on commence dans le métier est appréciable.

«Les coulisses sont très agréables et ces gens sont très compétents, mais on ne sait pas quelles images ils vont conserver! s'inquiète Fred Dubé. Ils créent des personnages, alors, bon, ça reste de la télé! Mais ça a permis de réfléchir à notre métier, à notre rapport avec les spectateurs, etc.»

«L'émission permet aux gens de voir les bons et les mauvais côtés du métier. Le fait qu'on est tous pauvres et qu'on mange du beurre de peanuts! Ce n'est pas une téléréalité, mais l'équipe a tourné quand ça va bien et quand ça va mal», laisse entendre Katherine Levac.

«C'est le fun d'avoir l'occasion de communiquer sa passion, laisse entendre Pierre-Bruno Rivard. De nous faire voir au quotidien en train de nous préparer avant un spectacle. [Les gens de la télé] se sont greffés à ce qu'on fait tous les jours. Pour les fans d'humour, c'est bien.»

«On n'a pas l'impression de vivre une expérience, car ils nous suivent tout le temps! indique Virginie Fortin. C'est un peu surréaliste. Mais ça m'a appris des trucs. Il y a des soirées auxquelles je n'avais jamais participé, comme le Cabaret des auteurs du dimanche que Fred [Dubé] animait. Ça nous a sortis de notre habitude d'écrire des textes seulement pour que ce soit drôle.»

«C'est cool! lance enfin Phil Roy. Mais non, c'est d'la maaaarde! Pour être honnête, des fois, je trouve que c'est envahissant. Les caméras tout le temps braquées sur toi! Mais j'ai même appris pas mal d'affaires sur moi-même. Et le show dans la grange de Katherine, alors qu'on sentait le fumier, c'était trop cool!»

Coach des 5 prochains, Martin Cloutier dit n'avoir jamais autant bossé que ces derniers mois. Pas facile pour ce papa d'un jeune enfant. Mais il aime ce rôle d'encadrement. «J'ai du fun à faire ce travail, indique l'humoriste de 45 ans. J'ai toujours aimé la relève. Et pour moi, c'est symbolique, ce spectacle des 5 prochains au National, car, le 17 mars 1999, avec Dominic, on y avait fait un numéro dans le cadre de l'émission de Patrice L'Ecuyer. Pour nous, ça avait commencé ici! Alors j'essaie de redonner à ces cinq suivants-là...»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer