Wall Street rebondit avec les technos et les banques

Les indices terminent en hausse.... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Les indices terminent en hausse.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a terminé en hausse mercredi, les valeurs bancaires et technologiques affichant de fortes progressions dans un contexte de bond des taux d'intérêt américains après un rapport sur l'inflation.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a pris 1,03% ou 253,04 points à 24 893,49 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a avancé de 1,86% ou 130,10 points à 7143,62 points.

L'indice élargi S&P 500 a progressé de 1,34%, ou 35,69 points à 2698,63 points.

Les marchés ont clôturé en forte progression après avoir été cueillis à froid à l'ouverture par une progression de l'indice des prix à la consommation (CPI) au-dessus des estimations en janvier.

«Mais les investisseurs ont également suivi les données sur les ventes au détail qui ont suggéré un recul en matière de consommation et donc une tension inflationniste moins grande dans les prochains mois», a remarqué Sam Stovall de CFRA.

«Il est difficile d'imaginer une inflation hors de contrôle si la consommation ne s'accélère pas», a noté sur le même sujet Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services.

Sensibles aux anticipations d'inflation, les marchés obligataires se sont toutefois fortement tendus, le rendement du taux à 10 ans montant à 2,92% contre 2,83% la veille, soit un plus haut depuis quatre ans.

En fin de séance à Wall Street il évoluait à 2,909%, tandis que celui à 30 ans grimpait à 3,174% contre 3,111% la veille.

Regroupées par secteur au sein de l'indice S&P 500, les valeurs financières (+2,3%) et technologiques (+2%) ont profité de cet élan.

«Une hausse des taux d'intérêt favorise les profits des banques et soutient les entreprises de technologies qui détiennent les montants les plus faibles de dette», a expliqué M. Stovall.

Facebook (+3,68% à 179,52 dollars), Apple (+1,84% à 167,37 dollars) et Amazon (+2,58% à 1451,05 dollars) ont tiré ce secteur.

Amazon a à cette occasion dépassé pour la première fois la capitalisation boursière de Microsoft (+1,57%) et devient ainsi la troisième plus grande entreprise cotée à New York derrière Apple et Alphabet (+1,76%), la maison-mère de Google.

Les valeurs du secteur de l'énergie (+1,4%) ont quant à elles bénéficié d'un rapport hebdomadaire favorable sur les stocks américains de pétrole.

Plus généralement, les investisseurs évoluaient selon M. Stovall dans «une mentalité d'achats à bon compte» après la lourde correction boursière la semaine dernière.

L'indice VIX qui donne une indication du niveau de volatilité à Wall Street a fortement baissé mercredi, après une poussée de fièvre simultanée à la chute des indices.

Parmi les valeurs du jour, le fabricant de montres Fossil a connu une journée folle (+87,72% à 16,97 dollars) après la publication de ses résultats trimestriels mardi, meilleurs que prévu.

La hausse des prix de l'or et du pétrole a aidé la Bourse de Toronto à clôturer en hausse de plus de 100 points, pendant que le dollar canadien s'appréciait face au billet vert américain.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a gagné 111,80 points à 15 328,27 points, soutenu par les secteurs des matériaux, de l'énergie et des technologies de l'information.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a grimpé de 1,41 $ US à 60,60 $ US le baril, tandis que celui du lingot d'or a bondi de 27,60 $ US à 1358,00 $ US l'once. Le prix du cuivre a avancé de 7 cents US à 3,24 $ US la livre.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 79,61 cents US, en hausse de 0,24 cent US par rapport à son cours moyen de la veille.

- Avec La Presse canadienne




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer