Wall Street portée à des sommets par les résultats d'entreprises

«On est arrivés dans la saison des résultats... (AFP)

Agrandir

«On est arrivés dans la saison des résultats du deuxième trimestre en pensant qu'elle serait un peu moins bonne qu'au premier trimestre», a rappelé pour sa part Art Hogan de Wunderlich Securities.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York, Toronto

Wall Street a entraîné le Dow Jones, le Nasdaq et le S&P 500 à des sommets mercredi dans le sillage d'une nouvelle série de résultats d'entreprise et d'une progression des prix du pétrole.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones a progressé de 0,3% ou 66,02 points à 21 640,75 points, le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,6%, ou 40,74 points à 6385,04 points, et l'indice élargi S&P 500 de 0,5%, ou 13,22 points, à 2473,83 points.

Après des premiers résultats, en particulier de banques, «plutôt satisfaisants», «on saura vraiment dans deux semaines comment les entreprises américaines s'en sont sorties au deuxième trimestre», a relevé Maris Ogg de Tower Bridge Advisors. «Mais je suis plutôt confiante dans le fait qu'elles atteindront leurs objectifs, voire qu'elles les dépasseront légèrement, puisqu'il y a eu peu d'avertissements sur résultats», a-t-elle noté.

«On est arrivés dans la saison des résultats du deuxième trimestre en pensant qu'elle serait un peu moins bonne qu'au premier trimestre», a rappelé pour sa part Art Hogan de Wunderlich Securities.

«Si on se fie aux résultats des sociétés qui ont jusqu'à présent publié leurs chiffres, la croissance des bénéfices s'affiche actuellement à 12% et celle des chiffres d'affaires à 6%. C'est bien meilleur que ce qu'on anticipait», a-t-il indiqué.

La banque d'affaires Morgan Stanley, qui publiait ses chiffres avant la séance mardi, a ainsi dépassé les attentes et fait mieux que ses concurrentes dans l'activité de courtage. Son titre a grimpé de 3,3%.

Le groupe informatique IBM, qui a vu son chiffre d'affaires baisser pour le 21e trimestre de suite, a en revanche reculé de 4,2% à 147,53 $US, freinant l'avancée du Dow Jones.

La montée des cours du pétrole à son plus haut niveau en six semaines a aidé le marché: l'indice regroupant les valeurs de l'énergie au sein du S&P 500 a gagné 1,4%.

Alors que le Dow Jones a grimpé de 9,5% depuis le début de l'année, le Nasdaq de 18,6% et le S&P 500 de 10,5%, la forte avancée des indices n'est «pas inquiétante», selon Art Hogan.

«Si on montait en se basant uniquement sur des promesses de réformes fiscales, alors ce serait déroutant», a-t-il indiqué. «Mais on se repose actuellement sur une économie qui croit, lentement, et sur des résultats d'entreprises encourageants, et c'est tout à fait viable.»

Plusieurs opérations de fusions-acquisitions ont marqué la séance.

Le cigarettier Reynolds a avancé de 1,1% après le feu vert de ses actionnaires à son rachat par British American Tobacco (BAT) pour près de 50 milliards US.

Le groupe d'agroalimentaire McCormick, qui a acquis pour 4,2 milliards de dollars auprès de l'entreprise britannique Reckitt Benckiser plusieurs marques de sauces, a reculé de 5,2%.

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse, son secteur de l'énergie ayant profité d'une baisse inattendue des réserves américaines de carburant, ce qui a stimulé le cours du pétrole brut.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a grimpé de 95,14 points pour terminer la séance avec 15 244,71 points. Le secteur de l'énergie a engrangé la plus forte hausse du jour, avec une croissance de 3%.

Sur Wall Street, les trois principaux indices ont clôturé à des sommets records. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 66,02 points à 21 640,75 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a pris 13,22 points à 2473,83 points. L'indice composé du Nasdaq a progressé de 40,73 points à 6385,04 points.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a pris 73 cents US à 47,32 $ US le baril, tandis que celui du lingot d'or s'est emparé de 10 cents US à 1242 $ US l'once. Le prix du cuivre a glissé de 2 cents US à 2,71 $ US la livre.

De son côté, le dollar canadien a affiché un cours moyen de 79,40 cents US, en hausse de 0,21 cent US par rapport à son cours moyen de la veille.

- Avec La Presse canadienne




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer