Séance peu animée pour le vendredi fou

L'indice Dow Jones Industrial Average a cédé 14,90 points... (PHOTO RICHARD DREW, ARCHIVES AP)

Agrandir

L'indice Dow Jones Industrial Average a cédé 14,90 points à 17 798,49 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a gagné 11,38 points à 5127,52 points.

PHOTO RICHARD DREW, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Au lendemain d'un jour férié, Wall Street a fini sans direction à l'issue d'une séance peu animée et raccourcie de trois heures, en l'absence de nombreux investisseurs : le Dow Jones a perdu 0,08 %, mais le Nasdaq a pris 0,22 %.

Selon des résultats définitifs, la clôture ayant été avancée 13 h, l'indice vedette Dow Jones a cédé 14,90 points à 17 798,49 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a gagné 11,38 points à 5127,52 points.

Jugé le plus représentatif par de nombreux investisseurs, l'indice élargi S&P 500 a avancé de 1,24 point, soit 0,06 %, à 2090,11 points.

« Les choses étaient calmes sur les fronts de la macroéconomie et des marchés (...) au lendemain de la clôture pour Thanksgiving », ont résumé les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Thanksgiving, toujours organisée le quatrième jeudi de novembre, est une fête particulièrement suivie dans le calendrier américain, et de nombreux investisseurs en ont profité pour sauter la séance du vendredi et allonger le week-end.

Seule actualité notable aux États-Unis, « le "Black Friday" concentre l'attention sur le secteur de la distribution », ont précisé les experts de Charles Schwab.

Beaucoup d'Américains profitent de ce « vendredi noir » du lendemain de Thanksgiving pour se précipiter dans les magasins qui font à cette occasion des soldes monstres, et comptent particulièrement là-dessus cette année dans un contexte de résultats financiers en berne.

Toutefois, « peut-être que les investisseurs récompensent la distribution en faisant leurs courses dans les magasins... mais pas sur les marchés », a ironisé Gregori Volokhine, de Meeschaert Financial Services.

Les acteurs du secteur ont en effet baissé dans l'ensemble, à l'instar de Wal-Mart, numéro un mondial de la distribution.

Wal-Mart a cédé 0,58 % et, parmi les autres acteurs du secteur, Macy's et J.C. Penney ont respectivement reculé de 0,97 % et de 0,73 %.

Les chaînes de vêtements Gap et Urban Outfitters ont été plus lourdement sanctionnées, perdant respectivement 2,46 % et 2,71 %.

En ce qui concerne le commerce en ligne, le groupe internet Amazon a baissé de 0,31 %.

En dehors de la distribution, le géant du divertissement Disney a perdu 2,98 % après avoir annoncé une chute annuelle de trois millions d'abonnements à son réseau de chaînes télévisées sportives ESPN.

La Bourse de Toronto a cependant connu une journée plus difficile avec le repli des cours du pétrole et des métaux.

L'indice S&P/TSX a reculé de 56,95 points à 13 368,24, alors que le prix du pétrole perdait 1,27 $ US à 41,71 $ US. Le secteur pétrolier a subi un repli de 1,5 % et celui des métaux chutait de 1,7 %.

- Avec La Presse Canadienne




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer