Wall Street poursuit son ascension

«Le volume d'échanges reste limité aux Etats-Unis où... (PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS)

Agrandir

«Le volume d'échanges reste limité aux Etats-Unis où l'on célèbre le Veterans Day», un jour de commémoration consacré aux Anciens Combattants, les banques et le marché obligataire restant fermés, a expliqué Patrick O'Hare, de Briefing.com.

PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Les courtiers de Wall Street, à l'issue d'une séance sans grand élan en ce jour semi-férié aux États-Unis, sont parvenus mardi à faire grimper de justesse le Dow Jones et le S&P 500 à un nouveau record pour la cinquième séance de suite.

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse, les opérateurs ayant profité du fait que les titres des sociétés aurifères ont fortement reculé ces derniers jours, tout en tenant compte d'une nouvelle série de résultats trimestriels d'entreprises.

Sur les marchés internationaux, le dollar canadien avançait de 0,35 cent US à 88,27 cents US vers la fin de l'après-midi.

----------------

Les marchés à la clôture :

  • TSX 14 760,27 / 50,47 (0,34%)
  • Dow Jones 17 614,96 / 1,22 (0,01%)
  • S&P 500 2 039,68 / 1,42 (0,07%)
  • NASDAQ 4 660,56 / 8,94 (0,19%)

-----------------

 

À l'occasion du «Veterans Day», hommage aux anciens combattants américains, les banques ainsi que le marché obligataire étaient fermés mardi. Le calendrier économique était également particulièrement léger.Aussi, en l'absence de nombreux acteurs du marché et donc avec un volume d'échanges très faible, les indices ont évolué près de l'équilibre pendant toute la journée.

«Le fait qu'on soit parvenu à rester quasiment au même niveau alors même qu'aucune raison particulière n'incitait les investisseurs à rester sur le marché et que les indices sont un peu surévalués en ce moment est en soi une nouvelle positive», a commenté Michael James de Wedbush Securities. «C'est peut-être lié au fait que les gérants de portefeuilles qui n'ont pas pris le train en route quand les indices ont reculé de près de 10% en octobre se sentent un peu obligés d'investir sur le marché des actions à l'approche de la fin de l'année», a-t-il avancé.

Les opérateurs étaient aussi sur la réserve en attendant la publication en fin de semaine de chiffres clés sur la vigueur de la consommation des ménages américains, l'un des grands moteurs de l'activité de la première économie mondiale. Les ventes au détail pour octobre, vendredi, seront surtout en ligne de mire.

Alors que la saison des résultats touche à sa fin, les investisseurs regarderont aussi jeudi les comptes trimestriels de Wal-Mart (-0,54% à 79,01 dollars), le premier distributeur mondial, et mercredi ceux des grands magasins Macy's (-1,13% à 58,59 dollars).

Nouvelles séries pour Amazon 

Parmi les valeurs du jour, le géant chinois de la distribution en ligne Alibaba a pâti de quelques prises de bénéfices après un jour record pour ses ventes, observé au cours des soldes monstres du «jour des célibataires» en Chine (-3,87% à 114,54 dollars).

Le concurrent américain Amazon a avancé lui de 2,26% à 312,01 dollars. L'entreprise a annoncé qu'elle prévoyait des pilotes pour sept potentielles nouvelles séries originales l'année prochaine.

Le groupe internet Google, qui a signé un contrat pour gérer pendant 60 ans un aéroport de l'agence spatiale américaine (NASA) à proximité de son siège en Californie, a pris 0,55% à 561,29 dollars.

Dopé par la hausse de sa recommandation par les analystes de Jefferies, l'éditeur de jeux sur internet Zynga est monté de 10,89% à 2,75 dollars.

Le groupe informatique Microsoft, qui a présenté lundi les premiers téléphones multifonctions vendus sous sa marque, a cédé 0,04% à 48,87 dollars.

L'équipementier télécom Juniper Networks a glissé lui de 5,67% à 20,28 dollars après l'annonce du départ de son patron, Shaygan Kheradpir, en désaccord avec le conseil d'administration du groupe.

Le constructeur automobile Ford Motor, qui a indiqué que son premier pickup F-150 de nouvelle génération sera commercialisé dès décembre aux États-Unis, est monté de 2,64% à 14,37 dollars.

L'action du groupe de santé animale Zoetis, ex-filiale de Pfizer, a elle bondi de 8,86% à 43,72 dollars après l'entrée dans son capital du milliardaire et investisseur activiste américain Bill Ackman, l'une des voix les plus influentes de Wall Street.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer