• Accueil > 
  • Affaires > 
  • Marchés 
  • > Wall Street stimulée par un début prometteur de saison des résultats 

Wall Street stimulée par un début prometteur de saison des résultats

Mais lundi matin, les indices «rebondissent après avoir... (PHOTO BRENDAN MCDERMID, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Mais lundi matin, les indices «rebondissent après avoir reculé sur l'ensemble de la semaine dernière, les investisseurs trouvant de quoi se réjouir dans les résultats meilleurs qu'attendu de Citigroup au deuxième trimestre», ont relevé les analystes de Charles Schwab.

PHOTO BRENDAN MCDERMID, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a terminé en hausse lundi, accueillant favorablement les chiffres de la banque Citigroup, considérés comme de bon augure pour le reste de la saison des résultats.

-------------

Les marchés à la clôture :

  • TSX +45,73 (0,30%) à 15 171,23
  • Dow Jones +111,61 (0,66%) à 17 055,42
  • S&P 500 +9,53 (0,48%) à 1 977,10
  • NASDAQ +24,93 (0,56%) à 4 440,42
----------------

«Les investisseurs sont tout simplement d'humeur optimiste», a estimé Sam Stovall de S&P Capital IQ.

En ce début de saison des résultats, «on prévoit une hausse des bénéfices de 6,5% sur l'ensemble des entreprises du S&P 500, la barre est placée assez haut», a-t-il expliqué.

Et Citigroup «a permis de donner des bases solides» à cette saison de résultats, a-t-il ajouté: la banque (+3,38% à 48,59 dollars) a certes accepté de payer 7 milliards de dollars pour solder des erreurs passées dans le secteur immobilier, mais elle est parvenue à établir un chiffre d'affaires et des bénéfices hors éléments exceptionnels supérieurs aux attentes. Son action a grimpé de 3,02% à 48,42 dollars.

Ces chiffres ont mis du baume au coeur des courtiers après quelques séances ponctuées de turbulences: s'interrogeant sur la légitimité des niveaux records atteints récemment par les indices dans un contexte économique encore en phase de reprise, les investisseurs avaient fait reculer les indices la semaine dernière.

Les comptes des entreprises «vont permettre de donner une meilleure idée de la croissance des États-Unis au deuxième trimestre», a relevé Sam Stovall. Les investisseurs «veulent savoir si les profits sont juste la conséquence de réduction des coûts et de programmes de rachats d'actions ou s'ils reflètent une hausse des commandes des entreprises et des consommateurs».

Les autres grands établissements du secteur financier dévoileront leurs chiffres dans le courant de la semaine: JPMorgan Chase (+0,88% à 56,29 dollars) et Goldman Sachs (+1,33% à 167,00 dollars) mardi, Bank of America (+1,24% à 15,57 dollars) mercredi, et Morgan Stanley (+1,27% à 31,81 dollars) jeudi.

Salve de grosses opérations

L'humeur des courtiers a aussi été vivifiée lundi matin par l'annonce d'une série de grosses opérations, dont le rachat pour 6 milliards de dollars, dette comprise, par le groupe de BTP et conseil en ingénierie Aecom (+10,14% à 34,98 dollars) de son compatriote URS (+12,26% à 58,40 dollars), ou encore l'acquisition pour le même montant par le groupe pétrolier Whiting Petroleum (+7,69% à 84,58 dollars) de Kodiak Oil & Gas (+4,78% à 14,91 dollars).

Autre opération d'envergure en perspective: après des semaines de surenchère et une dernière offre à plus de 53 milliards de dollars, le groupe pharmaceutique Shire s'est dit prêt lundi à céder aux avances de l'américain AbbVie (-0,20% à 54,85 dollars).

Le fabricant américain de génériques Mylan (+2,07% à 51,24 dollars) a par ailleurs annoncé qu'il allait s'emparer des actifs non-américains du laboratoire pharmaceutique Abbott (+1,26% à 41,82 dollars), valorisés à 5,3 milliards de dollars.

Le spécialiste de la distribution en ligne eBay (-0,66% à 51,16 dollars) et la prestigieuse maison d'enchères Sotheby's (+1,00% à 40,09 dollars) ont de leur côté annoncé un partenariat pour des ventes d'oeuvres d'art et d'objets de collection sur internet.

Le géant de l'aluminium Alcoa, qui dans le cadre de son pari sur l'aéronautique a signé un accord de 1,1 milliard de dollars avec le conglomérat United Technologies (+0,66% à 114,88 dollars) pour lui fournir des composants destinés à la fabrication des moteurs d'avions, a gagné 0,88% à 16,11 dollars.

Le marché obligataire a reculé. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a progressé à 2,549% contre 2,520% vendredi soir, et celui à 30 ans à 3,368% contre 3,343% à la précédente clôture.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer