Fonctionnaire fantôme: France Boucher nommée au CTQ

France Boucher... (Photo Erick Labbé, archives Le Soleil)

Agrandir

France Boucher

Photo Erick Labbé, archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir été sur la touche depuis l'automne 2012, France Boucher a été nommée hier présidente de la Commission des transports.

Longtemps attachée politique libérale, elle avait été dégommée de son poste à la présidence de la Régie du cinéma par Pauline Marois, à l'automne 2012. On l'avait assigné en décembre 2012 à la Régie des installations olympiques.

À toutes fins utiles Mme Boucher, qui a un salaire de 180 000$ par année, n'était jamais réapparue au bureau depuis, jusqu'à ce que son absence de trois ans soit rapportée par La Presse, samedi.

Mercredi, le conseil des ministres a décidé de mettre fin a cette situation embarrassante. Mme France Boucher est nommée, à compter du 11 février 2016, «membre et présidente de la Commission des transports du Québec».

Mme Boucher était jusqu'ici «administratrice d'État du ministère de la Culture et des Communications, affectée auprès du président-directeur général de la Régie des installations olympiques». Mardi la RIO refusait à nouveau de commenter cette situation inusitée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer