Des militants antimarijuana s'en prennent aux publicités de Weedmaps

L'homme âgé de 47 ans a aussi déposé... (PHOTO Paul Chiasson, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

L'homme âgé de 47 ans a aussi déposé une plainte auprès de la police contre la firme de marketing chargée de gérer la publicité pour Weedmaps, soutenant que les autres annonces encore en place dans la ville encourageaient les gens à poser des gestes illicites.

PHOTO Paul Chiasson, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Morgan Lowrie
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Ben Anson confie qu'il a été outré de voir apparaître plus tôt cette année à Montréal un grand panneau d'affichage faisant la promotion de Weedmaps, une application qui dresse la liste des fournisseurs de marijuana locaux, dans un quartier comptant plusieurs écoles.

Il a récemment communiqué avec l'entreprise responsable du panneau d'affichage, lui demandant de retirer la publicité en raison de la présence de nombreux enfants dans cette zone. Selon M. Anson, cette entreprise a accepté et a remplacé l'annonce par la photo d'une girafe.

L'homme âgé de 47 ans a aussi déposé une plainte auprès de la police contre la firme de marketing chargée de gérer la publicité pour Weedmaps, soutenant que les autres annonces encore en place dans la ville encourageaient les gens à poser des gestes illicites.

«Je n'aurais jamais pensé que notre maire ou que les autorités provinciales ou fédérales ne mettraient pas un terme à cela, a-t-il affirmé. Moi, un simple citoyen, j'ai dû déposer une plainte pour quelque chose qui est manifestement illégal.»

La boîte publicitaire Pattison Outdoor n'a pas répondu aux demandes d'entrevue présentées par La Presse canadienne.

Les annonces faisant la promotion de Weedmaps, un site web et une application établis en Californie, ont fait leur apparition dans les villes canadiennes au cours des derniers mois.

La plateforme propose une liste des dispensaires, des services de livraison et des autres ressources liées à la marijuana.

Par contre, elle ne vend pas de produits du cannabis directement au public.

Pam McColl, une militante anti-marijuana résidant en Colombie-Britannique, raconte que les différents groupes auxquels elle est affiliée ont commencé à s'en prendre aux publicités liées à la marijuana qui ont surgi un peu partout au pays, entre autres à Toronto sous forme d'affichettes de porte.

«Tirer profit d'un crime est une infraction criminelle alors notre stratégie présentement est de nous attaquer aux gros joueurs parce que nous avons le sentiment que ce sont eux qui font le plus de dommages», a-t-elle expliqué.

Si consommer de la marijuana à des fins médicales est légal dans certaines circonstances, les dispensaires ayant pignon sur rue demeurent illégaux, tout comme la vente de marijuana récréative.

Plusieurs groupes avec lesquels La Presse canadienne a communiqué n'ont pas été en mesure de fournir une réponse directe à savoir si les annonces de Weedmaps enfreignaient les lois ou les normes en matière de publicité du Canada.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer