Accusation de meurtre abandonnée: Van Son Nguyen veut retourner rapidement en Angleterre

Van Son Nguyen s'est présenté mardi devant la... (PHOTO ALAIN ROBERGE, archives LA PRESSE)

Agrandir

Van Son Nguyen s'est présenté mardi devant la Commission de l'immigration et du statut de réfugié, dans le centre-ville de Montréal.

PHOTO ALAIN ROBERGE, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ayant échappé à son procès pour meurtre dans la foulée de l'arrêt Jordan, vendredi, Van Son Nguyen veut vite retourner en Angleterre. L'homme est arrivé au Canada en septembre 2012 comme visiteur, ce qui lui permettait de rester au Canada six mois au maximum. Mais voilà, en janvier 2013, il a été accusé de meurtre, une affaire reliée à une culture de cannabis dans Saint-Michel.

C'est ce qui ressort de la brève audience qui s'est tenue devant la Commission de l'immigration et du statut de réfugié, mardi après-midi. Van Son Nguyen, maintenant âgé de 52 ans, a un passeport britannique qui est toujours valide, et il a renoncé à la mesure d'examen avant renvoi. Cette mesure permet de s'assurer que la personne qui sera renvoyée ne court pas de risque dans le pays où il sera envoyé. L'homme n'a aucune crainte de retourner en Angleterre. 

Me Stéphane Handfield a confirmé que son client voulait repartir. Comme il n'y a pas de solution de rechange pour le remettre en liberté en attendant, la Commission va le garder détenu en attendant. Une autre audition est prévue dans une semaine. M. Nguyen pourrait cependant être déjà parti, car pour le moment, rien ne s'oppose à son renvoi.

Du côté du Directeur des poursuites criminelles et pénales, la décision n'est pas encore prise d'aller en appel du jugement rendu vendredi. Me Jean-Pascal Boucher, porte-parole du DPCP, a indiqué que le jugement était sous étude et que le comité d'appels doit se réunir très prochainement pour décider de la suite des choses.

M. Nguyen a obtenu l'arrêt des procédures parce que le juge Daniel W. Payette a évalué que le délai pour le procès avait été trop long. L'arrêt Jordan, rendu l'été dernier par la Cour suprême a fixé des limites pour tenir des procès. M. Nugyen est le troisième accusé de meurtre au Québec à obtenir un arrêt des procédures en vertu de l'arrêt Jordan.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer