Témoin de la commission Charbonneau, Elio Pagliarulo accusé

Elio Pagliarulo lors de son témoignage à la... (Images La Presse)

Agrandir

Elio Pagliarulo lors de son témoignage à la commission Charbonneau, en octobre 2012.

Images La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Elio Pagliarulo, qui a témoigné à la commission Charbonneau en octobre 2012, a comparu cet après-midi au palais de justice de Montréal, en lien avec des accusations de menaces, extorsion et méfaits. Un co-accusé, Mathieu Hamed, fait face sensiblement aux mêmes accusations, avec en plus, introduction par effraction et incendie criminel.

Les accusations visent la période comprise entre le 23 septembre 2013 et 20 février dernier. On reproche aux deux hommes d'avoir tenté d'induire des personnes à vendre la franchise de A Bis Gourmet, un commerce de traiteur situé au 2581 Miniac, à Saint-Laurent. Des méfaits contre des camions de livraison, de même que contre un véhicule auraient été commis le 5 novembre. L'introduction par effraction dans l'établissement aurait eu lieu le 10 novembre, tandis que l'incendie criminel serait survenu le 17 novembre. M. Pagliarulo a été remis en liberté sous condition, dont un dépôt de 3 000 $. La Couronne s'est objectée à la remise en liberté de M. Hamed.

M. Pagliarulo est un homme d'affaires qui a été propriétaire des Pâtisseries Pagel, et qui aurait employé jusqu'à 235 personnes. C'est aussi un ancien ami et partenaire d'affaires de Paolo Catania, dirigeant de Construction Frank Catania. Leurs relations se sont toutefois refroidies, au cours des ans, en raison apparemment d'une dette de M. Pagliarulo à M. Catania. 

Lors de son passage à la commission Charbonneau, en 2012, M. Pagliarulo avait soutenu que Frank Zampino, ancien président du Comité exécutif de la Ville de Montréal, était corrompu. Il avait indiqué que Paolo Catania lui aurait versé 300 000 $, et que ce dernier avait obtenu la rénovation de sa cuisine. Ce que M. Zampino a nié vigoureusement. M. Zampino et Catania sont en attente de procès pour le scandale du Faubourg Contrecoeur. M. Catania aurait acheté le terrain du Faubourg pour une fraction de sa valeur.

En 2009, M. Pagliarulo avait été enlevé et passé à tabac. Les agresseurs lui réclamaient une dette de 1.4 million. Dans le passé, M. Pagliarulo a été condamné pour menaces.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer