À 18 ans, elle est forcée de se prostituer 189 fois par deux proxénètes

Les proxénètes Gabrielle Lemire et Jeff Bonhomme.... (PHOTOS FOURNIES PAR LE SPVM)

Agrandir

Les proxénètes Gabrielle Lemire et Jeff Bonhomme.

PHOTOS FOURNIES PAR LE SPVM

Une femme d'à peine 18 ans a été forcée de se prostituer de façon intensive dans un condo du centre-ville pendant la période des Fêtes 2016. La jeune victime, recrutée et piégée par une femme, a été contrainte par un duo de proxénètes d'offrir son corps à environ huit clients par jour pendant près d'un mois.

Ses bourreaux, les proxénètes Gabrielle Lemire et Jeff Bonhomme, ont récemment plaidé coupable à trois chefs d'accusation liés au proxénétisme. Ils faisaient initialement face à des accusations plus graves encore de traite de personne et de proxénétisme de mineur.

La proxénète de 28 ans, résidante de Louiseville, a écopé en janvier d'une peine de trois ans de pénitencier. Son complice, Jeff Bonhomme, n'a pas encore reçu la sienne. La Couronne demande une peine d'au moins quatre ans, alors que la défense suggère une peine de deux ans moins un jour.

C'est Gabrielle Lemire qui a attiré la jeune femme dans ce piège sexuel inextricable à la mi-décembre 2016, révèle un résumé des faits présenté le 26 janvier dernier, lorsque Jeff Bonhomme a plaidé coupable.

Même si elle vient de rencontrer la victime, Gabrielle Lemire lui offre de l'héberger, comme elle n'a nulle part où dormir. Mais son condo de la rue Charlotte, à l'est du centre-ville de Montréal, se révèle être une prison dorée.

Gabrielle Lemire propose à la jeune femme d'offrir ses services sexuels et lui assure qu'elle fera beaucoup d'argent. La proxénète et un complice nommé Gary publient en ligne des annonces de prostitution. Gabrielle Lemire s'occupe de tout pendant les deux premières semaines : elle lui remet des condoms, lui explique les services sexuels à offrir aux clients, ainsi que les prix.

Vers le 24 décembre 2016, Jeff Bonhomme, 29 ans, remplace Gary et devient responsable de publier les annonces de services sexuels sur l'internet. Il reçoit les messages des clients et conduit la victime à différents hôtels.

Ce n'est que le 11 janvier que la jeune femme sera libérée de son cauchemar. Ce jour-là, elle tente de quitter le condo, mais Gabrielle Lemire l'en empêche. Elle réussit alors à parler sur Facebook avec son père qui alertera les policiers. Du 19 décembre 2016 au 11 janvier 2017, la victime s'est prostituée auprès de 189 clients.

« L'analyse des messages textes échangés entre Bonhomme et Lemire démontre leur complicité en vue d'influencer, de diriger et de profiter de la prostitution de [la victime] », conclut le résumé des événements.

Le Service de la police de la Ville de Montréal (SPVM) avait lancé un appel au public en janvier pour trouver d'autres victimes potentielles du duo. On indiquait alors que la victime était âgée de 17 ans. Toutefois, le procureur de la Couronne Pascal Dostaler a précisé qu'elle avait en fait « tout juste 18 ans ».




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer