Attaque à la Cour d'appel: pas de maladie mentale, selon le Dr Rochette

Sylvain Gaudreau est accusé de voie de fait... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Sylvain Gaudreau est accusé de voie de fait grave et de voie de fait armée à l'endroit de Robin Doake (à gauche) et de Maurice Tétreault, ses adversaires dans un litige civil concernant une maison qu'il occupait à Sainte-Adèle.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sylvain Gaudreau, jugé pour avoir attaqué deux hommes en pleine Cour d'appel, en août 2010, a une personnalité antisociale, mais ne souffre pas de maladie mentale.

C'est ce qui se dégage du témoignage que le psychiatre Pierre Rochette a livré, hier, au procès de M. Gaudreau. Le psychiatre a été appelé à témoigner comme expert par la Couronne, en réplique à l'expert retenu par l'accusé, le Dr Pierre Mailloux. Ce dernier pense que les médicaments ont influencé le comportement de l'accusé.

Le Dr Rochette a un avis tout à fait contraire. L'accusé a contre-interrogé le Dr Rochette pendant presque toute la journée, hier. Il tentait de démontrer que le Dr Rochette l'avait mal évalué. «Généralement, je saisis les gens assez vite. Je suis en accord avec mes conclusions...», a lancé le Dr Rochette.

Rappelons que M. Gaudreau se défend seul et aspire à être déclaré non responsable pour cause de maladie mentale.

Le procès devant jury se poursuit aujourd'hui, avec les plaidoiries.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer