Le footballeur Guimont-Mota est acquitté

Luis Andres Guimont-Mota... (Photo fournie par Canadafootballchat)

Agrandir

Luis Andres Guimont-Mota

Photo fournie par Canadafootballchat

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le footballeur Luis-Andres Guimont-Mota a été acquitté, hier matin, à Montréal, des accusations de menaces et voie de fait qui pesaient contre lui. Cela lui permettra de réintégrer l'équipe des Redmen de l'Université McGill.

Le procès du jeune homme devait commencer hier devant la juge Lori Weitzman, mais la victime alléguée, qui était l'épouse de M. Guimont-Mota au moment des faits, le 23 septembre dernier, ne s'est pas présentée. La Couronne n'avait donc pas de preuves à offrir.

L'homme de 23 ans avait été expulsé de l'équipe des Redmen, début octobre, en raison de ces accusations. Les autorités de l'université avaient alors remis en question l'admission de M. Guimont-Mota dans l'équipe  auparavant, puisqu'il avait déjà été condamné à Québec pour avoir battu un jeune homme à la sortie d'un bar, en 2010.

La position de l'université à l'égard du porteur de ballon avait suscité des remous. L'entraîneur de l'équipe, Clint Uttley, avait démissionné. «Je ne peux pas travailler pour une organisation qui ne prêche pas l'équité et l'inclusion. Si le fait d'avoir donné une deuxième chance à un jeune homme m'a effectivement coûté mon poste, alors j'en accepte les conséquences afin de maintenir un niveau moral plus élevé que ce qui est dicté», avait-il fait valoir. M. Guimont-Mota, de son côté, s'était tourné vers les tribunaux pour demander une injonction, dans l'espoir de forcer les autorités de l'université à le réintégrer. Mais le juge n'avait pas donné raison au sportif.

«Un gros orage»

Hier, la porte-parole de l'université, Carole Graveline, a confirmé que M. Guimont-Mota serait réintégré, étant donné son acquittement.

Le porteur de ballon, qui était défendu par l'avocat Steve Hanafi, pourra commencer à s'entraîner avec l'équipe dès demain. «Je suis bien content que les choses se règlent, que les choses soient enfin finies. Je peux aller de l'avant», a-t-il dit. Au plan personnel, M. Guimont-Mota admet qu'il a traversé un «gros orage», mais que la situation s'est améliorée.

«On est toujours mariés, on s'est parlé», a dit le jeune homme, avant d'ajouter qu'il comptait célébrer ses trois ans de mariage en mars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer