St-Clair Armitage remis en liberté

St. Clair Armitage... (Photo fournie par Interpol)

Agrandir

St. Clair Armitage

Photo fournie par Interpol

St-Clair Martin Armitage, qui est accusé dans le cadre du scandale du CUSM, pourra retourner vivre au Royaume-Uni en attendant la suite des procédures judiciaires.

La Couronne ne s'est pas opposée à ce que M. Armitage quitte le pays. Se sachant l'objet d'un mandat d'arrestation, l'homme de 59 ans s'est lui-même livré aux autorités québécoises, mardi.

Il a comparu détenu mercredi après-midi, mais a pu retrouver sa liberté sous certaines conditions, dont un dépôt de 75 000 $ et l'engagement de sa part de ne pas communiquer avec plusieurs personnes reliées au dossier du CUSM.

M. Armitage, consultant spécialisé en partenariat public privé, est accusé de complot, fraude, et abus de confiance en lien avec le processus d'attribution du contrat de construction du Centre universitaire de santé McGill. M. Armitage, qui se dit innocent, était représenté par Me Isabel Schurman.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer