Funérailles pour une famille victime de meurtres suivi d'un suicide

Shanna, Lionel Desmond et leur fille Aaliyah, sur... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK)

Agrandir

Shanna, Lionel Desmond et leur fille Aaliyah, sur une photo tirée de Facebook.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Les funérailles d'une mère et de sa jeune fille tuées lors d'un triple meurtre suivi d'un suicide en Nouvelle-Écosse se tiendront jeudi, au lendemain de celles du tueur et de sa mère.

Selon la GRC, Lionel Desmond a tué sa femme, Shanna, leur fille de 10 ans, Aaliyah, et sa propre mère, Brenda, avant de retourner son arme à feu contre lui, à Upper Big Tracadie, en Nouvelle-Écosse.

Les quatre corps ont été retrouvés mardi dernier.

Les funérailles de Shanna et d'Aaliyah se tiendront à 14 h, jeudi, au Monsignor Donnelly Hall, à Tracadie.

La veille, un service funéraire aura lieu pour Lionel et Brenda, à 11 h, à l'église St. Peter de Tracadie.

L'article nécrologique publié pour la jeune Aaliyah indique qu'elle rêvait de devenir vétérinaire et que son sourire « illuminait la pièce dès qu'elle y entrait ».

« Elle aimait l'équitation, le patinage, le chant et passer du temps avec ses nombreux cousins », peut-on lire dans l'article publié sur le site web d'un salon funéraire d'Antigonish.

Sa mère Shanna, 31 ans, travaillait depuis peu comme infirmière à l'hôpital régional St. Martha, à Antigonish, après avoir reçu son diplôme universitaire.

« Shanna aimait voyager, danser et chanter, indique l'article nécrologique à son sujet. C'était une personne aimante, bienveillante et honnête. Elle aimait essayer différents mets et découvrir différentes cultures. »

Des membres de la famille ont indiqué que Lionel Desmond, 33 ans, avait reçu un diagnostic de trouble de stress post-traumatique (TSPT) après une mission en Afghanistan en 2007, et l'armée lui avait fourni des traitements.

Son article nécrologique précise qu'il a « succombé aux tortures du TSPT » lié à son service en Afghanistan. Il est décrit comme une personne amicale ayant un sourire contagieux.

De son côté, Brenda Desmond, 52 ans, était décrite comme une avide joueuse de bingo qui se faisait des amis partout où elle jouait.

Le gouvernement fédéral a confirmé qu'il paierait les funérailles des quatre personnes.

Une campagne de financement en ligne pour aider à couvrir les dépenses avait également permis de recueillir 23 000 $, lundi matin.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer