Un ouvrier tombe à l'eau sous l'estacade du pont Champlain

Des équipes nautiques des pompiers de Montréal et... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Des équipes nautiques des pompiers de Montréal et de la Sûreté du Québec recherchent activement le travailleur.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un ouvrier de la construction est tombé dans les eaux du Saint-Laurent, ce midi, alors que sa plateforme de travail installée sous l'estacade du pont Champlain a basculé.

Des équipes de la Sûreté du Québec (SQ) et de la garde-côtière ont recherché le travailleur dans les eaux mardi après-midi. Le corps a été retrouvé en début de soirée.

«L'accident est survenu alors que des travailleurs effectuaient une manoeuvre de déplacement d'une plateforme de travail», a indiqué la société fédérale propriétaire du pont, par voie de communiqué. «L'entrepreneur responsable du chantier et les services d'urgence sont mobilisés sur place afin de localiser le travailleur et lui venir en aide.»

Selon la CSST, la victime est un travailleur du Groupe TNT, une firme de construction basée à Boisbriand.

«Je confirme que le travaillleur aurait dû porter un harnais à cette étape des travaux: il y a avait des sections de garde-corps qui étaient retirés et donc il fallait un moyen de protection contre les chutes», a indiqué Maxime Boucher, porte-parole de la CSST. «Toutefois, les témoignages recueillis ne permettent pas de savoir s'il en portait un ou pas [au moment des faits].»  

Les premiers éléments d'enquête font croire à la CSST que la victime portait un harnais lors d'autres manoeuvres du même genre, plus tôt en journée. 

Appelés à 12h09, les pompiers de Montréal ont été les premiers à intervenir sur les lieux de l'accident. Selon le site internet de l'Observatoire global du Saint-Laurent, l'eau du fleuve était à environ 21 degrés celsius au moment de l'accident, à la hauteur de Montréal.

Robert Dubé, du Service de sécurité incendie de Montréal, a indiqué que la plateforme où l'ouvrier se trouvait aurait basculé après qu'un élément eut cédé. «C'était à peu près au centre de l'estacade», a-t-il ajouté. Un collègue qui se trouvait en contrebas aurait vu la victime chuter de la plateforme jusqu'au fleuve.

Les pompiers se sont retirés à 14h pour laisser les recherches à la police et aux gardes-côtes.

Selon les données techniques fournies par la société Les ponts Jacques-Cartier et Champlain, les piliers qui forment l'estacade sont hauts d'une dizaine de mètres.

La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) est aussi sur place afin de contribuer à faire la lumière sur l'accident. Maxime Boucher, a indiqué que l'inspectrice dépêchée n'avait pas encore pu déterminer quel élément de la plateforme avait cédé.

«C'est vraiment trop tôt pour pointer un élément plus qu'un autre», a-t-il indiqué.

«Par respect pour le travailleur, sa famille, et ses collègues de travail, alors que les émotions sont intenses et les questions fusent de partout, nous préférons n'émettre aucun commentaire aujourd'hui, a indiqué par courriel Yves Lefrançois, un vice-président du Groupe TNT. Un communiqué sera émis dès que les circonstances entourant ce triste événement seront davantage connues.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer