Projet Loquace: un responsable du transport de drogue condamné à 12 ans

Le projet Loquace visait un consortium de six... (Photo Enrique Castro-Mendivil, archives Reuters)

Agrandir

Le projet Loquace visait un consortium de six individus liés aux Hells Angels et au crime organisé irlandais qui ont tenté de s'approprier le monopole de la distribution de cocaïne au Canada en 2011-2012.

Photo Enrique Castro-Mendivil, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Un résidant de Mirabel, Daniel Pelletier, qui gérait une équipe de camionneurs qui ont fait entrer pour 53 millions de dollars de cocaïne et de marijuana au Canada et aux États-Unis, a été condamné à 12 ans de pénitencier, hier matin, à Laval.

Daniel Pelletier, un responsable du transport de drogue,... (Photothèque La Presse) - image 1.0

Agrandir

Daniel Pelletier, un responsable du transport de drogue, a été condamné à 12 ans de prison.

Photothèque La Presse

Pelletier, 51 ans, a été arrêté en octobre 2013 dans la phase 2 du projet Loquace, une importante enquête de la Sûreté du Québec visant un consortium de six individus liés aux Hells Angels et au crime organisé irlandais qui ont tenté de s'approprier le monopole de la distribution de cocaïne au Canada en 2011-2012.

Il a été trahi par l'un de ses camionneurs qui a retourné sa veste et est devenu témoin repenti après son arrestation en novembre 2012.

Pelletier était le numéro deux de la division transport du consortium. Il agissait directement sous Timoleon Psiharis, un des membres du consortium qui était en cavale le jour de l'opération Loquace, le 1er novembre 2012, mais qui a été retrouvé assassiné en Grèce 20 jours plus tard.

FAUX COMPARTIMENTS

Selon un résumé des faits lu par le procureur de la Couronne, Me Philippe Vallières-Rolland, Pelletier a embauché et géré les six camionneurs de la compagnie de transport de son beau-frère, Éric Brochu, grâce à laquelle les trafiquants ont fait entrer 3200 lb de marijuana aux États-Unis et 1000 kilos de cocaïne au Canada en 2011 et 2012. Brochu était spécialisé dans le transport de roulottes. Ses véhicules se rendaient régulièrement aux États-Unis pour aller chercher des roulottes dans l'Illinois. La drogue - et parfois de l'argent - était cachée dans des compartiments secrets aménagés sur les véhicules.

Pelletier et deux complices, Christos Arvanitis et Simon Doucet, devaient commencer à subir, hier, un procès de trois semaines. Mais en vertu d'une suggestion commune conclue entre Me Vallières-Rolland et son avocate, Me Deborah De Thomasis, Pelletier a plutôt plaidé coupable à un chef de gangstérisme, un de recel d'argent et huit autres liés à l'importation de cocaïne et à l'exportation de cannabis. En soustrayant la détention préventive, il lui reste 91 mois à purger. Arvanitis a aussi annoncé son intention de plaider coupable dans les prochaines semaines. Quant à Doucet, il semble que les accusations contre lui seront retirées.

L'UN ENTRE, L'AUTRE SORT

Fait à noter, au moment où Pelletier est envoyé au pénitencier, son beau-frère, Éric Brochu, qui avait été condamné à 11 ans dans cette affaire, vient d'obtenir le droit d'être envoyé en maison de transition.

Aux commissaires aux libérations conditionnelles, Brochu, 48 ans, a dit durant son audience que c'est son beau-frère qui l'a impliqué dans le crime, sachant qu'il avait des difficultés financières. Il a également déclaré que sa femme, la soeur de Pelletier, n'a jamais rien su de ses activités criminelles.

Les commissaires ont toutefois refusé de lui accorder une libération conditionnelle totale.

Pour joindre Daniel Renaud en toute confidentialité, composez le 514 285-7000, poste 4918, ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer