Opération Magot-Mastiff: un important accusé collabore avec la police

L'opération Magot-Mastiff a porté un dur coup au... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'opération Magot-Mastiff a porté un dur coup au crime organisé montréalais en novembre dernier.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Celui qu'on soupçonne d'être le chef d'un réseau de trafic de stupéfiants, arrêté dans l'opération Magot-Mastiff qui a décapité le crime organisé montréalais en novembre dernier, collabore avec la police, ont confirmé hier à La Presse de diverses sources.

Salvatore Cazzetta... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Salvatore Cazzetta

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Gregory Woolley... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE) - image 1.1

Agrandir

Gregory Woolley

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Patrick Corbeil, 43 ans, soupçonné d'avoir dirigé un réseau très actif dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal, aurait retourné sa veste dans les heures qui ont suivi son arrestation ainsi que l'arrestation de ceux qu'on croit être ses complices, le 19 novembre.

Selon nos informations, même si le suspect collabore avec la police, il n'aurait pas encore signé de contrat de témoin repenti en bonne et due forme.

Dans l'enquête Mastiff, la police comptait déjà sur le travail effectué durant plusieurs mois par un agent civil d'infiltration, dont on doit taire le nom en vertu d'un interdit de publication, qui était très proche de Corbeil dans l'organisation de ce dernier. L'individu, qui transportait l'argent de l'organisation et effectuait les payes, aurait permis aux policiers d'amasser une preuve accablante.

L'annonce de la collaboration de Corbeil, alias Bart, est un autre pavé lancé dans la mare des accusés, parmi lesquels on retrouve notamment l'influent membre des Hells Angels Salvatore Cazzetta, un membre des Nomads de l'Ontario, Carlos Fernandez, et un membre des Red Devils, club supporteur des Hells Angels, Dominique Gauthier.

Cocaïne et redevances

Une déclaration sous serment au soutien de mandats de perquisition de l'opération Mastiff dévoilée en décembre dernier indique que l'organisation de Corbeil s'approvisionnait en cocaïne auprès de trois groupes : celui des frères Lopez, liés également à la mafia, celui des Bronzés, prétendument dirigé par le chef de gang Gregory Woolley, et celui d'un certain Patrick Williams.

Le document révèle également que chaque mois, l'organisation de Patrick Corbeil versait des redevances à Salvatore Cazzetta, au gang de Gregory Woolley et à l'ancien chef des Nomads et membre des Hells Angels Maurice Mom Boucher, détenu depuis 15 ans pour les meurtres de deux gardiens de prison commis durant la guerre des motards, dans les années 90.

Les deux enquêtes Mastiff et Magot, effectuées par l'Escouade régionale mixte (ERM) de Montréal, étaient menées en parallèle mais ont fusionné en 2015. L'enquête Magot a mené à l'arrestation de Leonardo Rizzuto, Stefano Sollecito et Loris Cavaliere, les deux premiers étant considérés comme ayant pris la relève de Vito Rizzuto à la tête de la mafia depuis la mort du parrain en décembre 2013, et le troisième comme un facilitateur pour le crime organisé montréalais.

Cazzetta, Woolley, Rizzuto et Sollecito sont notamment détenus. L'enquête sur remise en liberté des deux derniers est toujours en cours à Montréal.

***

Pour joindre Daniel Renaud en toute confidentialité, composez le 514 285-7000, poste 4918, ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer