Libération conditionnelle: fin de non-recevoir pour un Hells Angel retraité

Maurice Soucy... (Photo Alain Roberge, archives La Presse)

Agrandir

Maurice Soucy

Photo Alain Roberge, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Maurice Soucy, ancien membre en règle des Hells Angels de Québec, a beau avoir 61 ans, des problèmes de santé et avoir quitté l'organisation il y a près de 15 ans, il a échoué lundi dans sa tentative d'obtenir une semi-liberté ou une libération conditionnelle totale.

Les commissaires Gilles Roussel et Louis Renault, de la Commission nationale des libérations conditionnelles du Canada, ont tenu compte de l'avis de son équipe de gestion de cas, qui s'opposait à sa libération, compte tenu du risque de récidive modéré à élevé qu'il représente, de sa faible motivation et de son absence de remords, d'empathie et de remise en question.

Comme pratiquement tous les autres Hells Angels du Québec, Soucy a été arrêté lors de l'opération SharQc, en 2009. Il était accusé de plusieurs meurtres, mais a plaidé coupable à une accusation réduite de complot pour meurtre et a été condamné à trois ans de prison, en août dernier.

Il était devenu membre des Hells Angels en 1988, mais a officiellement quitté l'organisation en 2000, pour des raisons de santé. Il a été victime en 1996 d'un grave accident de moto qui a laissé des séquelles, et il reçoit des prestations de la SAAQ depuis. Il est cependant toujours considéré comme une relation des Hells Angels.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer