Alberta: des fraudeurs font miroiter des emplois fictifs

Service Alberta a indiqué que des sites internet... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Service Alberta a indiqué que des sites internet se présentaient sous la forme d'entreprises pétrolières et gazières légitimes, mais qu'il s'agissait de sociétés bidons affichant des postes qui n'existent pas.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
EDMONTON

L'Alberta prévient les travailleurs intéressés par le secteur pétrolier de prendre garde aux sites web frauduleux qui font miroiter des emplois dans l'industrie énergétique en contrepartie d'une somme payée à l'avance.

Service Alberta a indiqué que ces sites se présentaient sous la forme d'entreprises pétrolières et gazières légitimes, mais qu'il s'agissait de sociétés bidons affichant des postes qui n'existent pas.

Le porte-parole Yonathan Sumamo a expliqué que ces groupes s'évaporaient une fois l'argent transféré.

Une société factice appelée Daglo Oil & Gas a procédé ainsi, soutenant que les frais payés à l'avance étaient nécessaires pour les coûts de présélection et d'autres services. Les enquêteurs ont déterminé que l'opérateur du site se trouvait en Gambie, en Afrique de l'Ouest.

Des milliers de travailleurs du secteur pétrolier en Alberta ont perdu leur emploi au cours des derniers mois en raison de la chute marquée des prix du pétrole. Statistique Canada estime que 7000 postes ont été coupés dans le secteur des ressources naturelles en Alberta pour le seul mois de février, principalement dans les secteurs pétrolier et gazier.

Le site web de Daglo fait état de bureaux à Calgary, présente des images d'une équipe de direction et identifie ses actions supposément transigées à la Bourse de Toronto sous le symbole CCL.

Les dirigeants qui figurent sur les photos affichées sur le site travaillent en fait pour l'entreprise Connacher Oil and Gas, de Calgary. CLL est le symbole des actions de Connacher. Le directeur financier de Connacher, Greg Pollard, a indiqué que l'entreprise avait été victime d'un vol d'identité.

M. Sumamo a affirmé que le gouvernement provincial s'affairait à fermer le site de Daglo, tout en ajoutant que d'autres compagnies factices avaient tenté le même stratagème sur Internet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer