Une embarcation de fortune abandonnée dérive de Terre-Neuve jusqu'en Irlande

L'embarcation, un assemblage de bois et de goudron... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

L'embarcation, un assemblage de bois et de goudron muni de panneaux solaires, aurait été vue dans le port de Portugal Cove-St Philip's, à Terre-Neuve, vers la fin du mois de septembre, selon des internautes.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une embarcation de fortune aménagée en maison flottante - mais sans passager - aurait quitté les rives de Terre-Neuve pour aboutir sur la côte irlandaise en seulement quelques semaines, rapporte la BBC.

L'embarcation semble avoir été construite par Rick Small,... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

L'embarcation semble avoir été construite par Rick Small, un Ontarien qui a fait les manchettes au cours des dernières années pour avoir traversé le Canada sur un tricycle lui aussi alimenté à l'énergie solaire. Un mot a d'ailleurs été écrit de sa main à l'intérieur de l'embarcation.

Photo tirée de Facebook

L'embarcation, un assemblage de bois et de goudron... (Photo tirée de Facebook) - image 1.1

Agrandir

L'embarcation, un assemblage de bois et de goudron muni de panneaux solaires, aurait été vue dans le port de Portugal Cove-St Philip's, à Terre-Neuve, vers la fin du mois de septembre, selon des internautes.

Photo tirée de Facebook

L'unité de garde côtière de Ballyglass, sur l'Atlantique, a localisé et sécurisé ce « vaisseau inhabituel » pendant la fin de semaine.

L'embarcation, un assemblage de bois et de goudron muni de panneaux solaires, aurait été vue dans le port de Portugal Cove-St Philip's, à Terre-Neuve, vers la fin du mois de septembre, selon des internautes.

Elle semble avoir été construite par Rick Small, un Ontarien qui a fait les manchettes au cours des dernières années pour avoir traversé le Canada sur un tricycle lui aussi alimenté à l'énergie solaire. Un mot a d'ailleurs été écrit de sa main à l'intérieur de l'embarcation : « Moi, Rick Small, donne cette structure à un jeune sans-abri afin de lui fournir une meilleure vie, ce que les Terre-Neuviens ont refusé ! Pas de loyer, pas d'hypothèque, pas de facture d'électricité. »

Réactions sur les réseaux sociaux

Les photos de l'étrange embarcation, mises en ligne par les garde-côtes, ont suscité la curiosité sur les réseaux sociaux.

Des internautes canadiens ont raconté que la structure se trouvait toujours dans une anse de Terre-Neuve au début de l'automne. Elle aurait servi à une tentative ratée de prendre le large.

« Nous avions appelé les autorités quand [Rick Small] avait pris la mer, parce qu'il nous avait dit qu'il tenterait de naviguer à travers le passage du Nord-Ouest pour retourner en Colombie-Britannique », a relaté Ted Perrin, un habitant de Kellygrews, à Terre-Neuve. L'homme avait pu voir Rick Small - un « sans-abri vivant dans un bois » - la construire petit à petit.

« Il ne s'est rendu qu'à Portugal Cove, à quelque 10 milles nautiques de son point de départ », a ajouté M. Perrin. Il aurait alors abandonné son projet de grande traversée. « Il a vécu à l'intérieur pendant la majorité de l'an dernier et l'a abandonnée à Portugal Cove l'hiver dernier. Je suis surpris de voir que l'embarcation a pu dériver si rapidement. Je vous assure qu'elle était encore ici en septembre. »

« J'ai parlé à l'homme qui avait construit le bateau », a écrit un autre internaute canadien, Jesse Kearley, sur la page Facebook de l'unité de garde côtière. « Je ne sais pas ce qui lui est arrivé. » « J'ai vu Rick Small construire cette embarcation à la marina Foxtrap, à Conception Bay, à Terre-Neuve », a écrit Barb Griffiths Hiscock. Elle aurait été déplacée par la suite.

Il a été impossible de joindre M. Small.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer