Un faux Donald Trump provoque une cohue à la Trump Tower

Parti du Trump International Hotel and Tower, le... (PHOTO TIMOTHY A. CLARY, AFP)

Agrandir

Parti du Trump International Hotel and Tower, le sosie s'est rendu à la Trump Tower en compagnie de deux jeunes femmes en maillot.

PHOTO TIMOTHY A. CLARY, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Un faux Donald Trump s'est rendu mardi, en compagnie de deux jeunes femmes en maillot, devant la Trump Tower à New York, provoquant une belle cohue, un happening organisé pour lancer l'exposition d'une artiste britannique.

Alison Jackson s'est rendue célèbre en utilisant, dans des photos, l'image de personnalités, incarnées par des sosies, pour les dépeindre dans des scènes imaginaires et insolites.

Marilyn Monroe se déshabillant devant John F. Kennedy, la reine Elizabeth en train de faire la vaisselle, Barack Obama en pleine pause cigarette sont parmi ses clichés les plus emblématiques.

Pour donner un coup d'éclairage à sa nouvelle exposition, intitulée «Private», qui s'ouvre mardi à la galerie HG Contemporary à New York, le faux Donald Trump qu'elle a utilisé pour certains de ses clichés a été réquisitionné.

Parti du Trump International Hotel and Tower, situé au coin sud-ouest de Central Park, le sosie s'est rendu à la Trump Tower, sur la cinquième avenue, assis dans une décapotable avec chauffeur, en compagnie de deux jeunes femmes en maillot.

Il a multiplié les poses suggestives, avec la complicité des deux jeunes femmes.

Après avoir été brièvement intercepté par la police, il est arrivé devant la Trump Tower, siège de campagne et résidence de Donald Trump, où il a provoqué une cohue.

Selon un scénario préparé d'avance par les organisateurs, une dizaine de jeunes femmes, en maillot et talons hauts, se sont ruées sur lui, portant des pancartes dont certaines disaient «I am not a slut» (je ne suis pas une salope) ou «Grab America by the pussy» (attrape l'Amérique par la chatte).

«Respect us!» (respectez-nous) et «Don't touch our bodies!» (ne nous touchez pas), ont-elles entonné devant le sosie du candidat à l'élection présidentielle.

Au bout de quelques minutes, le faux Donald Trump est reparti, a descendu brièvement la cinquième avenue au milieu d'une forêt de smartphones, d'appareils photo et de caméras, avant de monter dans un taxi.

Selon les organisateurs, interrogés par l'AFP, il devait se rendre ensuite à Times Square, avant de rejoindre la galerie où sont exposées les photos d'Alison Jackson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer