Le Japon envoie des échantillons de whisky dans l'espace

Les chercheurs de la maison Suntory souhaite savoir... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Les chercheurs de la maison Suntory souhaite savoir si les boissons alcoolisées s'adoucissent à la même vitesse dans l'espace que sur la Terre.

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marcia Dunn
Associated Press
CAP CANAVERAL

Une livraison spéciale de spiritueux a été reçue lundi à bord de la Station spatiale internationale.

Mais les six astronautes à bord ne pourront en prendre une seule gorgée. L'alcool est entièrement destiné à des expériences scientifiques.

La société japonaise Suntory, reconnu pour ses whiskies, a glissé six échantillons de spiritueux dans une capsule spatiale de ravitaillement qui a été lancée mercredi par le Japon. La bras robotisé de la station spatiale - qui est opéré par l'astronaute japonais Kimiya Yui - a réussi à attraper puis à amarrer la capsule lundi.

Les chercheurs de la maison Suntory souhaite savoir si les boissons alcoolisées s'adoucissent à la même vitesse dans l'espace que sur la Terre. Les échantillons voyageront pendant au moins un an en orbite avant d'être renvoyés au Japon. Au cours de la même période, des échantillons identiques seront vieillis sur Terre.

Des expériences sur le vieillissement seront également menées sur 12 souris qui sont aussi montées à bord du véhicule Konotori, qui signifie cigogne blanche en japonais.

Le vaisseau japonais contenait près de 4500 kilos de matériel, dont une grande partie a été envoyée par la NASA. Plusieurs des items visent à remplacer le matériel perdu lors de l'explosion de la capsule SpaceX à la fin du mois de juin. De l'équipement pour les sorties dans l'espace, une trousse d'oxygène de secours, des canalisations pour la toilette et du matériel pour le système de recyclage de l'eau ont notamment été envoyés aux astronautes.

Ce ravitaillement était devenu plus que nécessaire après la perte de trois cargos en huit mois. Depuis juin dernier, les capsules de SpaceX demeurent au sol, tout comme celles de Orbital Sciences, dont une capsule a explosé lors de son lancement en octobre. Un vaisseau russe a pour sa part été détruit en avril.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer