Le boa qui semait la terreur à Buenos Aires retrouvé chez lui

Un boa.... (Photo Carlos Jasso, archives Reuters)

Agrandir

Un boa.

Photo Carlos Jasso, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
BUENOS AIRES

Un boa de trois mètres de long, soupçonné de s'être échappé de la maison de son propriétaire à Buenos Aires, a finalement été retrouvé chez lui jeudi, après quatre jours de recherches ayant mobilisé pompiers, sécurité civile et vétérinaires pour tranquilliser le voisinage.

Le serpent, nommé Margarita, «se reposait, bien enroulé dans une armoire de la maison de son maître», a expliqué à l'AFP un porte-parole de la sécurité civile du quartier de Banfield.

L'alerte avait été donnée dimanche, son propriétaire croyant que l'imposante bête de 30 kg avait fugué.

Le reptile, qui a été transféré sur ordre de la justice vers un centre à 62 km au sud de Buenos Aires, avait l'habitude de sortir du vivarium installé dans la salle à manger et de se promener à sa guise dans la maison.

Les habitants du quartier étaient terrorisés à l'idée de se trouver nez à nez avec Margarita et avaient demandé l'intervention de la justice.

Le propriétaire du serpent a été convoqué au commissariat, car il a enfreint l'interdiction de détenir en captivité un animal sauvage.

En janvier, c'est un python de 3,5 mètres, nommé Coco, qui avait semé la panique à Pablo Podesta, une localité du nord-ouest de Buenos Aires, avant d'être capturé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer