À Madrid, ils fêtent le Nouvel An avec un jour d'avance

Des milliers de personnes se sont rassemblées mardi soir sur la Puerta del Sol,... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
MADRID

Des milliers de personnes se sont rassemblées mardi soir sur la Puerta del Sol, la célèbre place du centre de Madrid, pour célébrer par une température glaciale l'arrivée de 2015 -avec un jour d'avance.

La foule a poussé des acclamations lorsque l'horloge de la Real Casa de Correos, un édifice du XVIIIe siècle qui est le siège du gouvernement de la région de Madrid, a frappé les douze coups de minuit, 24 heures avant le début officiel de l'année 2015.

Les responsables de la municipalité testent chaque année ce carillon le 30 décembre pour s'assurer qu'il fonctionnera correctement le 31, et une foule toujours plus grande chaque année vient sur la place pour assister à cet essai et célébrer en avance le passage à la nouvelle année.

Beaucoup déclaraient mardi soir être venus pour éviter la foule encore bien plus importante qui envahira le centre de Madrid mercredi soir pour le compte à rebours de 2015 sur la Puerta del Sol, qui sera suivi en direct à la télévision par des millions d'Espagnols.

«Demain ce serait impossible de venir ici, il y aura trop de monde», a déclaré Fatima Rodriguez de Ahumada, une secrétaire âgée de 33 ans venue avec son mari et sa soeur. «Nous allons passer le réveillon à la maison et nous regarderons tout à la télévision».

Alors que retentissaient les douze coups de minuit, beaucoup ont respecté la coutume espagnole qui consiste à avaler un grain de raisin à chacun des douze coups, pour avoir chance et bonheur au cours des douze mois de l'année qui va commencer.

À défaut de raisin, certains utilisaient des frites ou des cacahuètes enrobées de chocolat.

Des dizaines de policiers fouillaient les fêtards à leur arrivée sur la place et vérifiaient les sacs pour éviter que des bouteilles de verre ne soient apportées sur les lieux.

Avant minuit, par une température de moins 2 degrés Celsius, des groupes de gens portant souvent des perruques de couleur et tenant des gobelets en plastique géants se serraient les uns contre les autres pour se tenir chaud en attendant les douze coups.

«C'est complètement fou, je ne peux pas imaginer autant de gens venir pour quelque chose de ce genre à Londres. Impossible», s'émerveillait Claire Brown, une étudiante de 23 ans venue à Madrid rendre visite à une amie pendant les fêtes de fin d'année, tandis qu'un jeune homme allumait un pétard non loin d'elle.

Plus tôt dans la journée, plusieurs centaines de personnes, parmi lesquelles des couples avec de jeunes enfants, s'étaient également rassemblées à la Puerta del Sol pour écouter un premier test des douze coups, effectué à midi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer