Un nom de famille trop long pour son permis de conduire

Mme Keihanaikukauakahihuliheekahaunaele porte ce nom depuis qu'elle a épousé... (Photo Janice Lokelani Keihanaikukauakahihuliheekahaunaele)

Agrandir

Mme Keihanaikukauakahihuliheekahaunaele porte ce nom depuis qu'elle a épousé un Hawaïen en 1992.

Photo Janice Lokelani Keihanaikukauakahihuliheekahaunaele

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Audrey McAvoy
Associated Press
HONOLULU, Hawaï

Le nom de famille d'une Américaine est si long que son permis de conduire ne peut le contenir. Janice «Lokelani' Keihanaikukauakahihuliheekahaunaele se bat pour faire changer cela.

Les documents ne pouvant contenir que 35 caractères, le comté d'Hawaï a retranché son prénom et la dernière lettre de son nom sur son permis de conduire et sa carte d'identité.

La femme de 54 ans a écrit à son maire et sa conseillère municipale pour obtenir de l'aide, mais le comté a répondu que le système informatique de l'État d'Hawaï n'acceptait pas les noms de plus de 35 caractères.

Son nom comporte 35 lettres ainsi qu'un signe phonétique utilisé dans l'alphabet hawaïen, l'okina.

Mme Keihanaikukauakahihuliheekahaunaele porte ce nom depuis qu'elle a épousé un Hawaïen en 1992. C'est son grand-père qui lui a donné ce nom, qui lui est venu dans un rêve, qui lui a aussi prédit qu'il aurait un petit-fils. Son mari est mort en 2008, mais il éprouvait des problèmes similaires de son vivant, a-t-elle raconté à l'Associated Press.

Le nom a plusieurs significations. L'une d'elles est «Quand règnent le chaos et la confusion, tu es l'un de ceux qui se lèvent et amènent les gens à se concentrer et à sortir du chaos». Il réfère aussi à ses origines et à celles de la famille de son mari.

Mme Keihanaikukauakahihuliheekahaunaele a commencé à attirer l'attention sur son problème le mois dernier, lorsqu'un policier lui a causé des ennuis à cause de son permis de conduire en l'arrêtant.

«Je me suis dit: Attends un instant, ce n'est pas ma faute. C'est la faute du comté si je n'ai pas de carte d'identité avec mon nom correctement écrit», a-t-elle raconté.

Caroline Sluyter, une porte-parole du Département des Transports, a affirmé jeudi que l'État travaillait à élargir l'espace disponible sur les permis de conduire et cartes d'identité. D'ici la fin de l'année, les cartes auront une capacité de 40 caractères pour le prénom et le nom de famille, et 35 caractères pour le deuxième prénom.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer