• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Djihadistes canadiens soi-disant tués: le SCRS appelle à la méfiance 

Djihadistes canadiens soi-disant tués: le SCRS appelle à la méfiance

M. Coulombe n'a pas voulu commenter les informations... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

M. Coulombe n'a pas voulu commenter les informations concernant Owais Egwilla (sur la gauche), mais a rappelé que de telles informations s'étaient souvent révélées non fondées dans le passé.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Il faut se méfier des informations concernant des extrémistes canadiens tués à l'étranger en prenant part au djihad, a soutenu lundi le directeur du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS).

Témoignant devant le comité sénatorial de la sécurité nationale et de la défense, Michel Coulombe a rappelé que de telles informations s'étaient souvent révélées non fondées dans le passé.

M. Coulombe ne voulait pas commenter spécifiquement les informations véhiculées par les médias sociaux voulant qu'Owais Egwilla, un étudiant universitaire de la région d'Ottawa, aurait été tué dans des combats contre les forces gouvernementales libyennes près de Benghazi.

La nouvelle de sa mort a été publiée dans des médias sociaux sur des comptes liés aux combattants libyens. Le père du jeune homme, très religieux, aurait déjà encouragé des Libyens à «joindre le djihad».

M. Coulombe a quand même rappelé lundi qu'environ 180 Canadiens mèneraient actuellement des activités liées au djihad à l'étranger, dont une centaine en Irak et en Syrie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer