• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Influenza aviaire: 29 fermes de l'Ontario placées en quarantaine 

Influenza aviaire: 29 fermes de l'Ontario placées en quarantaine

Mercredi dernier, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA)... (PHOTO JIM WATSON, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Mercredi dernier, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) avait confirmé la présence du virus dans une ferme près de Woodstock, en Ontario, et placé un total de neuf fermes en quarantaine.

PHOTO JIM WATSON, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Diana Mehta
La Presse Canadienne
TORONTO

Vingt-neuf fermes aviaires ontariennes sont en quarantaine après que la présence du virus d'influenza aviaire H5N2 eut été détectée au sein d'un élevage de dindes.

Mercredi dernier, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) avait confirmé la présence du virus dans une ferme près de Woodstock, en Ontario, et placé un total de neuf fermes en quarantaine.

L'Agence vient d'en ajouter 20 autres, portant le total à 29. Tous les élevages se situent dans une «zone de contrôle» de l'influenza aviaire établie afin de «superviser le mouvement des animaux, des produits et de l'équipement dans la région en vue de limiter la propagation de la maladie».

Cette «zone de contrôle» est en fait un périmètre de 10 kilomètres autour de la ferme où l'ACIA a détecté l'influenza aviaire, dans le comté d'Oxford.

Le Dr Abed Harchaoui, vétérinaire principal pour les maladies animales exotiques à l'ACIA, a souligné que les 28 autres fermes ont été placées en quarantaine «à des fins préventives».

«Cette décision constitue un bon équilibre entre les méthodes rigoureuses de contrôle de la maladie et la possibilité de reprendre le commerce dans les zones non infectées, a-t-il expliqué. L'Agence surveille de près ces nouvelles exploitations afin de repérer tout signe de la maladie.»

Les États-Unis ont reconnu la zone de contrôle de l'ACIA et le commerce de volailles provenant de l'extérieur de celle-ci reprendra lundi. Toutefois, les sanctions commerciales imposées par le Japon, Taïwan, Hong Kong, l'Uruguay et la Barbade sont toujours en vigueur.

Dr Harchaoui a déclaré que la zone de contrôle demeurera en place jusqu'à ce que l'ACIA soit convaincue que le virus de l'influenza aviaire n'est plus présent dans le secteur.

D'ici là, les fermes placées en quarantaine devront obtenir des permis pour déplacer des produits hors de leurs exploitations et tous les volatiles trouvés morts sur les lieux seront soumis à des tests, assure l'Agence. «Nous continuerons d'informer nos partenaires commerciaux de la situation et à répondre à leurs questions», a souligné Abed Harchaoui.

Les aviculteurs sont également priés de «mettre en oeuvre un haut niveau de biosécurité», entre autres en minimisant les possibilités pour leurs volailles d'entrer en contact avec des oiseaux sauvages, car le virus est transmis par les volatiles migrateurs et aquatiques.

La semaine dernière, 35 000 dindes ont été «euthanasiées sans cruauté» par l'ACIA à la ferme infectée de Woodstock, où plus de 10 000 volatiles sont morts du virus H5N2. Il s'agit un nouvel hybride de la grippe aviaire H5N1 qui décime les populations d'oiseaux en Asie depuis la fin de 2003.

L'influenza aviaire ne pose aucun risque pour la salubrité des aliments lorsque la volaille et ses produits sont bien manipulés et cuits. Le virus affecte rarement les humains qui n'ont pas de contacts répétés avec des oiseaux infectés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer