11 questions pour choisir son entrepreneur en rénovation

Que ce soit pour refaire la toiture de votre maison ou pour ajouter une seconde salle de bain, choisir son entrepreneur en rénovation n'est pas une mince affaire. Pour vous aider, voici les questions essentielles à poser avant de choisir le spécialiste qui vous conviendra le mieux.

VERIFICATIONS PRÉALABLE AVANT DE CONTACTER UN ENTREPRENEUR

Avant de prendre un rendez-vous avec un entrepreneur, ces quelques vérifications vous permettront de constater si l'entreprise qui vous intéresse est solide, légale et solvable. En éliminant les entrepreneurs qui ne sont pas dignes de confiance, vous vous retrouverez devant des professionnels qui sauront répondre à vos besoins.

L'entrepreneur a-t-il une licence de la Régie du bâtiment du Québec ?

Au Québec, afin de s'assurer d'un minimum de protection, on doit absolument exiger d'un entrepreneur qu'il possède sa licence de la RBQ. C'est la loi. Par exemple, si l'entrepreneur s'enfuit avec notre dépôt ou abandonne le chantier, cette licence nous permettra d'avoir une chance d'être en partie indemnisés.

Sur le site de la Régie, il est possible de chercher dans le registre. Cela vous permettra de vérifier la validité de la licence et de vous assurer que le nom légal associé à la licence est le même que celui qui se retrouve sur la soumission. Il faut aussi vérifier pendant les travaux pour s'assurer que l'entrepreneur a toujours sa licence. De plus, certains entrepreneurs n'hésitent pas à utiliser le numéro de licence d'un autre entrepreneur. Ne vous fiez pas simplement à une carte d'affaires ou à une soumission.

L'entrepreneur a-t-il été l'objet de plaintes officielles ?

Au Québec, on peut vérifier les plaintes à l'Office de la protection du consommateur, mais on trouve rarement des choses à moins de fraudes majeures. La Régie du bâtiment est responsable de cumuler les plaintes dans ce secteur, mais celles-ci ne sont pas accessibles au public.

La compagnie est-elle enregistrée ?

Malheureusement, les entrepreneurs talentueux ne sont pas tous d'habiles administrateurs. Il est possible de vérifier si une entreprise est enregistrée en consultant le registraire des entreprises. Cela vous donnera des indications sur leur statut d'entreprise. Ne vous fiez pas uniquement à un entrepreneur qui vous dit qu'il « fait ça depuis 30 ans », surtout si le registraire indique que l'entreprise a moins... d'un an. Lors de votre discussion téléphonique, cette information vous sera utile pour poser les bonnes questions.

L'entrepreneur a-t-il déjà été poursuivi par des clients ou des fournisseurs antérieurs ?

Les banques de données du ministère de la Justice et décisions d'autres organismes diffusées par la Société québécoise d'information juridique (SOQUIJ) sont une petite mine d'or. Pour savoir si l'entrepreneur a déjà été poursuivi, consultez son plumitif judiciaire au Palais de justice. Plus vous connaissez les entrepreneurs qui vous intéressent, plus vous pourrez poser les bonnes questions pour en savoir davantage.

QUESTIONS À POSER LORS DE VOTRE RENCONTRE AVEC L'ENTREPRENEUR

Vos vérifications de base sont faites ? Voici maintenant le temps de passer aux questions spécifiques pour dénicher l'entrepreneur parfait pour votre projet.

1- Est-ce possible de voir des rénovations similaires que vous avez effectuées ?

La meilleure façon de juger du talent et des compétences d'un entrepreneur est de voir son travail. Certains possèdent un portfolio de leurs réalisations. On n'hésite pas à le consulter. On choisit aussi des projets et on demande les coordonnées pour contacter les clients avec qui l'entrepreneur a déjà travaillé, et on se rend sur place pour s'assurer qu'on a parlé à un vrai client, et non au représentant ou au frère de l'entrepreneur. C'est en parlant avec de vrais clients qu'on saura vraiment comment le tout s'est déroulé. Est-ce que tout s'est déroulé comme prévu ? Y a-t-il eu des conflits ? Ils sauront nous répondre. On pourra alors aussi constater de la qualité du travail effectué.

2- Qu'est-ce que vos clients précédents diraient de votre travail ?

Certains entrepreneurs seront très honnêtes et vous diront d'emblée :

-       « Je fais un travail de qualité, mais je ne suis pas le moins cher » ;

-       « Je prends mon temps pour bien faire les choses et je les fais moi-même, alors je ne suis pas le plus rapide » ;

-       « J'ai beaucoup de contrats, alors il faut être flexible sur les dates ».

D'autres se présenteront comme étant parfaits...Demandez des références que vous pourrez contacter vous-même. On peut aussi chercher sur le web pour consulter les avis et commentaires des clients. Cependant, soyez conscients que certaines évaluations peuvent être fausses. Elles peuvent être exagérément positives (un ami de l'entrepreneur ou une personne rémunérée pour le faire peut donner des commentaires excellents pour un service qui n'a jamais été rendu) ou même faussement négatives (rédigées par des compétiteurs voulant nuire à la réputation d'une entreprise). Il faut donc prendre le temps d'analyser soigneusement les commentaires et qui les a enregistrés.

3- Possédez-vous une assurance responsabilité d'entrepreneur ?

Un dommage est causé à notre propriété ou celle de notre voisin par l'eau ou le feu pendant les rénovations ? Pire, une personne est blessée par les installations temporaires ou le manque de protection autour d'un trou dans un endroit peu éclairé ? L'entrepreneur que vous choisirez doit être assuré en responsabilité civile, afin de vous protéger en cas de litige. Demandez à voir le certificat d'assurance. N'hésitez pas à contacter la compagnie d'assurance pour vous assurer qu'il est toujours valide et que l'assurance n'a pas été révoquée.

4- Qui sont vos principaux fournisseurs ?

Demandez où l'entrepreneur s'approvisionne et depuis quand. Si l'entrepreneur s'approvisionne aux mêmes endroits depuis longtemps, c'est qu'il paie probablement bien ses fournisseurs. Vous pouvez même contacter ces fournisseurs : ils peuvent agir à titre de référence ou vous donner de bonnes indications sur leur réputation et leur façon de travailler.

5- Pouvez-vous estimer la durée des travaux ?

Pour les projets comportant des étapes distinctes, un entrepreneur sérieux vous proposera un calendrier détaillé des travaux. Vous pouvez aussi lui demander comment il pourra rattraper le retard, en cas de pépin. Finalement, si les délais sont importants pour vous, assurez-vous que des pénalités prévues au contrat en cas de retard du chantier par la faute de l'entrepreneur.

6- Le prix peut-il varier en cours de projet ?

On demande à l'entrepreneur s'il prévoit des circonstances qui pourraient faire augmenter la facture des travaux. Certains entrepreneurs tentent d'attirer les clients avec un prix bas au départ, mais qui augmentera en cours de route. Votre aubaine apparente pourrait s'envoler rapidement...

Assurez-vous aussi de voir le détail des matériaux qui seront utilisés. Un prix plus bas que la compétition ne peut normalement que s'expliquer par des matériaux ou une main d'oeuvre de moindre qualité - ou par des « extras » qui feront surface en cours de projet...

7- Qui sera la personne-ressource sur mon projet ?

Il est toujours préférable qu'une seule personne demeure en contact avec nous durant toute la durée des travaux. Habituellement, il s'agit de la personne avec qui on signe le contrat. Sinon, on demande à ce que ce soit spécifié et à rencontrer la personne pour s'assurer qu'on sera à l'aise à travailler avec elle.

8- Allez-vous sous-traiter en partie ou en totalité mon projet de rénovation ?

Un entrepreneur général peut faire appel à des sous-traitants pour réaliser une partie des travaux. C'est normal.  Mais il arrive aussi qu'un entrepreneur, général ou spécialisé, fasse appel à des sous-traitants pour réaliser l'ensemble du projet. Parfois, ça ne cause pas de problèmes, mais si on a choisi un entrepreneur en particulier à cause de son expérience, et qu'on se retrouve avec un sous-traitant moins qualifié, les résultats risquent de ne pas nous plaire. Alors que vous pensiez faire affaire avec entrepreneur X, c'est l'entrepreneur Y qui fait les travaux. Assurez-vous que ce soit spécifié par écrit. 

9- Comment se déroulera la fin des travaux ?

Le contrat devrait indiquer que le montant inclut le ramassage des débris de construction à la fin des travaux. Certains entrepreneurs qui ont du retard dans leur agenda feront bien le travail initial, mais pourraient bâcler la finition ou commencer un autre chantier avant de terminer votre projet. Le contrat devrait prévoir une pénalité dans ces cas-là.

10- Quelles sont vos modalités de paiement ?

Méfiez-vous des entrepreneurs qui vous demandent une somme importante avant le début des travaux. Si possible, ne versez qu'un acompte symbolique avant le début des travaux. Prévoyez plutôt de donner un montant plus important à la première journée des travaux.

Entendez-vous à l'avance avec l'entrepreneur pour payer les travaux par tranches, selon la valeur de l'avancement des travaux effectués. Vous devriez aussi vous assurer de faire un dernier paiement (10 à 15 % du coût total) quand les travaux seront terminés. Vous serez ainsi assuré qu'ils seront faits à votre satisfaction.

Si, pour une raison particulière, l'entrepreneur vous demande de faire un dépôt

plus de 2 mois à l'avance, nous vous recommandons de vérifier s'il détient un compte en fidéicommis et de faire, le cas échéant, votre chèque à l'ordre de « [nom de l'entreprise] en fidéicommis ». De cette façon, si la situation d'un entrepreneur changeait, les sommes qui y sont déposées pourraient servir à vous dédommager.

Si vous payez comptant, assurez-vous d'obtenir un reçu de l'entrepreneur et conservez-le en lieu sûr. Aussi, assurez-vous de payer les taxes. Un contrat « sans taxes » n'a aucune valeur légale en cour - de la jurisprudence existe à cet effet.

11-Que vais-je retrouver dans notre contrat ?

Le contrat écrit, c'est essentiel. Il doit notamment inclure les items suivants :

-       Le nom et l'adresse de l'entrepreneur.

-       Le numéro de licence RBQ.

-       Les dates de début et de fin des travaux.

-       La déclaration selon laquelle l'entrepreneur s'engage à respecter la réglementation municipale et les normes du Code national du bâtiment.

-       Le numéro de police de l'assurance responsabilité civile de l'entrepreneur et le nom de sa compagnie d'assurances.

-       La description détaillée des travaux à exécuter, ainsi que le genre et la quantité de matériaux à utiliser (faites annexer la soumission au contrat).

-       Le coût total et les modalités de paiement (voir section ci-après).

-       Une clause précisant que le ramassage des débris de construction est inclus.

-       Une clause indiquant que l'entrepreneur doit obtenir votre autorisation par écrit avant de faire des travaux non inclus dans le contrat.

-       Les détails de la garantie et une clause indiquant que la facture finale vous sera remise contre paiement final. Cette facture finale validera le début de la période de garantie.

Si les délais sont importants pour vous, faites inscrire dans le contrat « Les travaux seront débutés avant ou au plus tard le (date), sinon le commerçant s'engage à remettre l'acompte ». Aussi, assurez-vous de négocier une clause de pénalité en cas d'un retard déraisonnable pour la livraison des travaux.

Trop de gens signent un contrat incomplet ou font confiance les yeux fermés au moment de s'entendre avec un entrepreneur qui offre le prix le plus bas. Si le prix semble trop beau pour être vrai, c'est probablement le cas !

Si l'entrepreneur refuse de détailler son contrat sur papier, ne le choisissez pas. « Rénovation de salle de bain complète, 15 000 $ », n'est pas suffisant. Plus un contrat contient de détails, mieux on sera protégé en cas de conflits.

Advenant le cas où vous auriez à faire appliquer des pénalités financières prévues au contrat, gardez en tête qu'il est possible, dans ces circonstances, que les relations ne soient pas agréables pour la suite des choses avec votre entrepreneur. Une raison pourquoi beaucoup de clients se sentent pris en otage par des entrepreneurs qui additionne les extras ou les délais. Une autre raison de bien choisir son entrepreneur dès le début, même si cela demande des efforts.

TROP COMPLIQUÉ TOUT ÇA?

Vous voulez minimiser vos risques, mais aussi, vous simplifier la vie et économiser du temps ? Réno-Assistance a déjà vérifié des centaines d'entrepreneurs pour vous. On s'assure donc d'être mis en contact avec des professionnels ayant le sceau Entrepreneurs Vérifiés à 360 °. La licence RBQ, l'existence juridique, les plaintes à l'OPC, les assurances, la solvabilité, les relations avec les fournisseurs et clients, le plumitif judiciaire... tout a déjà été vérifié et vous recevrez un rapport à l'appui. On s'est aussi assuré au fil de projets que les clients étaient satisfaits à la suite des travaux et qu'ils en avaient eus pour leur argent.

Pour d'autres conseils ou pour dénicher la perle rare, n'hésitez pas à contacter un conseiller en rénovation de Réno-Assistance bénéficiant de millier de projets d'expérience, qui pourra vous aider à réussir votre projet, sans frais ni obligations pour vous. 

OBTENEZ jusqu'à 3 soumissions gratuites d'entrepreneurs Vérifiés à 360° sur le site de Réno-Assistance.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

La liste:-1:liste; la boite:2320429:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2333426:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2320468:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2334608:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer