Pour aider les citoyens à mieux comprendre et exercer leurs droits, la Société québécoise d’information juridique (SOQUIJ) a mis sur pied un service en ligne, gratuit et accessible à tous : JuridiQC. L’outil, qui continue d’évoluer en fonction des besoins des citoyens, a récemment été bonifié pour accompagner les personnes en perte d’autonomie, les aînés et leurs proches face à cette réalité souvent source d’inquiétudes.

Publié le 15 juin

XTRA Qu’est-ce qu’un XTRA?

XTRA est une section qui regroupe des contenus promotionnels produits par ou pour des annonceurs.

Depuis qu’il a été lancé en 2020, le service en ligne JuridiQC a reçu près de 430 000 visites de gens à la recherche d’information fiable et facile à comprendre. Ce service gratuit a été conçu précisément pour aider les Québécois à s’informer, à connaître leurs droits et à entreprendre des démarches administratives et juridiques.

Aujourd’hui, JuridiQC ajoute des cordes à son arc. Les équipes de la SOQUIJ se sont affairées à y rassembler une mine d’informations et de ressources utiles sur un problème qui touche, de près ou de loin, l’ensemble de la population : la perte d’autonomie.

Tout le monde est concerné par la perte d’autonomie, que ça nous arrive à nous directement, que ce soit pour nos parents ou un proche, ou que nous nous informions simplement sur le sujet de façon préventive.

MDanielle Blondin, directrice générale, SOQUIJ

Une situation complexe et multidimensionnelle

« Ce ne sont pas que des questions juridiques qui préoccupent les aînés et les proches aidants », fait remarquer la directrice générale de la SOQUIJ. Dans ce nouveau volet destiné aux aînés, le service en ligne aborde toutes les facettes juridiques et psychosociales qui se présentent dans une situation de perte d’autonomie. Parce que les dimensions touchées sont multiples.

Pensons simplement au choix d’un milieu de vie en résidence pour aînés ou au maintien à domicile, à la gestion des biens et des finances, à la mobilité, au transport adapté, au consentement aux soins, aux décisions liées à la fin de vie, aux documents légaux à préparer ou encore aux multiples choix à faire. JuridiQC s’attarde aussi aux questions de la maltraitance et de la fraude, afin que les citoyens puissent non seulement en identifier les signaux d’alarme, mais aussi connaître les recours possibles. Le résultat : un tour d’horizon complet qui permet de réunir, en un seul endroit, les informations nécessaires pour mieux comprendre et prévoir la perte d’autonomie.

Consultez le service en ligne JuridiQC

Une ligne directrice : simplifier

Si les aînés — plus « technos » qu’on le croit a priori — peuvent trouver sur JuridiQC de l’information relative à leur propre situation, le service cherche aussi à accompagner leurs proches. C’est pourquoi une rubrique a été consacrée aux proches aidants et au rôle important que ces personnes jouent dans une situation de perte d’autonomie.

Guidés par le désir de rendre la justice plus accessible pour tous, les concepteurs de JuridiQC s’efforcent toujours de fournir une information claire et facile à comprendre. Un langage simple et dénué de jargon technique ou légal, une organisation de l’information pensée pour l’utilisateur, une approche bienveillante et empathique : ici, on a l’ambition de simplifier les démarches entourant une situation complexe.

Complémentaire aux ressources spécialisées

« Évidemment, JuridiQC ne remplace pas le travail des travailleurs sociaux, des notaires, des avocats et des autres intervenants qui accompagnent les aînés et leurs proches face à la perte d’autonomie », nuance MBlondin. Le service vise d’abord à répondre aux premières questions qui se présentent et à guider les citoyens vers les professionnels et organismes sur le terrain. « C’est une porte d’entrée qui permet d’enlever un peu de pression et de trouver des ressources fiables pour régler les questions une à la fois, poursuit MBlondin. Parce que personne ne souhaite devenir un fardeau pour ses proches et que ceux-ci veulent bien faire les choses lorsqu’ils s’occupent d’un aîné qui leur est cher. »

Le service JuridiQC réfère à des ressources qui peuvent nous aider à prendre des décisions judicieuses et qui s’adaptent à nos propres besoins.

MDanielle Blondin, directrice générale, SOQUIJ