Cette année, les Fêtes permettront à bien des familles de rattraper le temps perdu, alors pas question de passer trop de temps derrière les fourneaux. Pour renouer avec les traditions sans vous compliquer la vie, il n’y a rien de mieux qu’un bon mijoté qui embaume la maison. Sortez la cocotte et faites danser les saveurs !

Publié le 27 nov. 2021

XTRA Qu’est-ce qu’un XTRA?

XTRA est une section qui regroupe des contenus promotionnels produits par ou pour des annonceurs.

Les secrets d’un bon mijoté

Les bons petits plats fondants qui mijotent lentement goûtent toujours le bonheur, dans la mesure où les règles d’or sont bien maîtrisées. D’abord, il est important de saisir la viande de chaque côté à feu élevé; cela vous permettra de conserver les sucs à l’intérieur et d’obtenir un goût plus savoureux.

Une fois votre pièce uniformément colorée, retirez-la du feu, puis ajoutez vos fines herbes et vos épices avec un peu de beurre ou d’huile. Il s’agit d’une étape cruciale pour optimiser le potentiel aromatique de votre recette. Rassemblez ensuite la viande, les légumes et le bouillon dans la cocotte, puis portez le tout à ébullition. Il ne reste plus qu’à laisser la magie opérer en faisant mijoter le tout à feu très doux avec le couvercle.

Consultez le magazine m c’est moi de Metro pour d’autres idées recettes

Bœuf : divin à coup sûr

Impossible de vous tromper avec un délicieux mijoté de bœuf. Comme les recettes se déclinent à l’infini, c’est l’occasion parfaite d’y faire briller les légumes d’hiver 100 % québécois ! Dans ce mijoté de rôti d’œil de palette qui se défait délicatement à la fourchette, les légumes — rutabagas, pommes de terre, carottes et courges — doivent être ajoutés 40 minutes avant la fin de la cuisson. Pour rehausser les saveurs, n’oubliez pas de badigeonner votre rôti de moutarde de Dijon et d’ail émincé après l’avoir saisi.

Préparez un mijoté de rôti d’œil de palette

Psitt !
Un mijoté est bien souvent meilleur lorsqu’il est réchauffé. Préparez le vôtre la veille de votre réception, afin de laisser aux saveurs le temps de se développer.

Veau : vive le veau !

Grâce à son goût délicat, le veau de lait du Québec se prête parfaitement bien aux grandes occasions. Préparée avec un rôti de palette, cette version aux pommes et à la moutarde donne un résultat succulent à tout coup. Son petit secret ? L’ajout de jus de pomme, qui contribue à attendrir la viande durant la cuisson.

Psitt !
Pour une viande de première qualité incroyablement tendre, encouragez Famille Fontaine, un producteur bien de chez nous qui prône une agriculture responsable et qui se soucie du bien-être animal.

Découvrez le mijoté de veau de lait du Québec aux pommes et à la moutarde

Porc : succulent chaque fois

Économique, polyvalent et local, le porc du Québec est toujours le bienvenu à table. À Noël, choisissez l’osso buco, des tranches de jarret d’une tendreté à en faire oublier le couteau. Ici, il se mêle à des saveurs plus invitantes les unes que les autres : figues, cerises, abricots et porto. Difficile d’y résister ! N’oubliez pas la gremolata; la saveur herbacée du persil haché, accentuée par la présence du zeste d’orange, ajoutera une note à la fois acidulée et sucrée à ce plat des plus réconfortants.

Découvrez l’osso buco de porc, cerises, abricots et porto

Végé : des champignons par milliers

Nul besoin de viande pour cuisiner un mijoté savoureux. Les sceptiques seront confondus avec le ragoût végétalien aux champignons du Québec signé Loounie. Shiitakes, champignons de Paris, mélange forestier séché : toutes ces richesses locales sont offertes à l’année chez votre épicier. Rehaussé de vin rouge et de romarin frais, ce plat vous réchauffera le corps aussi bien que l’esprit.

Essayez le ragoût végétalien de champignons du Québec de Loounie

Psitt !
Il est important de ne pas empiler les champignons en début de cuisson; ajoutez-les plutôt graduellement. L’eau contenue dans les champignons aura ainsi le temps de s’évaporer.

Vous adorez le chou-fleur braisé ? Donnez-lui une allure festive en le garnissant d’amandes grillées, de fines herbes et de zeste de citron.

Accompagnements : encore plus de légumes

Qu’ils soient poêlés, cuits à la vapeur ou braisés, les légumes colorés se servent en abondance durant les Fêtes. La meilleure façon d’accompagner les mijotés ? Conjuguez simplicité et originalité. Vous pourriez par exemple rehausser vos légumes verts — haricots, rapinis, choux de Bruxelles… — d’un beurre aromatisé concocté à l’avance. Celui-ci, aux canneberges et aux pistaches, fait toujours l’unanimité.

Préparez les haricots verts aux épices harissa avec beurre de canneberges et pistaches

La purée de pommes de terre est sans contredit l’alter ego des mijotés. Misez sur une version classique que vous cuisinerez les yeux fermés, ou encore ajoutez-y un légume racine d’ici, comme le panais.

Essayez la purée de panais à la ciboulette