Le 25 mai dernier, la toute première Maison Véro & Louis accueillait ses premiers résidents. Fébrilité et reconnaissance étaient au rendez-vous ! Offrant un lieu d’hébergement permanent aux adultes autistes de 21 ans et plus, la résidence apporte un vent d’espoir et une bouffée d’air frais aux familles. Petit tour d’horizon d’une maison aux grandes ambitions.

XTRA Qu’est-ce qu’un XTRA?

XTRA est une section qui regroupe des contenus promotionnels produits par ou pour des annonceurs.

L’innovation au cœur du projet
Pour les familles, les résidents et tous les employés de la Maison Véro & Louis, les dernières semaines ont été intenses et chargées d’émotion. C’est que ce projet d’envergure, inspiré des meilleures pratiques répertoriées dans le monde, était fort attendu. De la première pelletée de terre en 2018 jusqu’à la grande ouverture de la Maison, de nombreux joueurs ont conjugué leurs efforts pour créer le premier lieu d’hébergement permanent au Québec conçu précisément pour répondre aux besoins sensoriels et sociaux des adultes autistes.

CRÉDIT PHOTO : JPRPHOTOGRAPHE

« C’est un projet novateur, tant sur le plan architectural qu’en ce qui a trait à la programmation éducative visant le développement du potentiel. C’est plus que de l’hébergement; c’est un milieu de vie où chacun des résidents pourra s’épanouir, tout en étant encadré et appuyé au quotidien », décrit Katty Taillon, directrice générale de la Fondation Véro & Louis.

Notre projet se démarque de l’offre existante, parce que c’est plus qu’une maison; c’est un milieu de vie permanent et entièrement adapté à la réalité et aux besoins de nos résidents adultes autistes.

Véronique Cloutier

Au-delà d’un simple accompagnement
L’initiative cherche à démontrer la plus-value d’une équipe majoritairement constituée d’éducateurs spécialisés, selon un ratio d’un éducateur pour quatre personnes et d’un préposé aux bénéficiaires pour huit personnes. S’ajoute à ce nombre un éducateur volant, qui peut apporter un renfort aux équipes en fonction des besoins qui se présentent. « Les éducateurs et les préposés travaillent autant de jour que de soir, de sorte que tout le personnel connaît bien la routine de chaque résident, peu importe le moment de la journée », précise Katty Taillon.

  • Le ministre Lionel Carmant a visité la Maison Véro & Louis pour constater le fruit de plusieurs années de travail acharné.

    CRÉDIT PHOTO : JPRPHOTOGRAPHE

    Le ministre Lionel Carmant a visité la Maison Véro & Louis pour constater le fruit de plusieurs années de travail acharné.

  • Moment attendrissant au cours duquel Véro et Louis ont pu entendre Alexandre, un des résidents de la maison, jouer une pièce au piano.

    CRÉDIT PHOTO : JPRPHOTOGRAPHE

    Moment attendrissant au cours duquel Véro et Louis ont pu entendre Alexandre, un des résidents de la maison, jouer une pièce au piano.

  • Le personnel de la Maison Véro & Louis en pleine journée de formation.

    CRÉDIT PHOTO : JPRPHOTOGRAPHE

    Le personnel de la Maison Véro & Louis en pleine journée de formation.

  • Jean-Sébastien Lamoureux, vice-président principal, Affaires publiques, protection des actifs et développement durable chez Lowe’s Canada, a été le premier partenaire majeur à faire confiance à la Maison Véro & Louis en effectuant un don de 1 million de dollars et en lui remettant des ristournes sur ses achats de matériaux.

    CRÉDIT PHOTO : JPRPHOTOGRAPHE

    Jean-Sébastien Lamoureux, vice-président principal, Affaires publiques, protection des actifs et développement durable chez Lowe’s Canada, a été le premier partenaire majeur à faire confiance à la Maison Véro & Louis en effectuant un don de 1 million de dollars et en lui remettant des ristournes sur ses achats de matériaux.

  • Chambre aménagée d’une des résidentes de la maison.

    CRÉDIT PHOTO : JPRPHOTOGRAPHE

    Chambre aménagée d’une des résidentes de la maison.

  • La Maison Véro & Louis comporte plusieurs salles de bain aménagées en fonction des besoins des résidents; même les miroirs ont été pensés pour diminuer les stimuli des surfaces réfléchissantes.

    CRÉDIT PHOTO : JPRPHOTOGRAPHE

    La Maison Véro & Louis comporte plusieurs salles de bain aménagées en fonction des besoins des résidents; même les miroirs ont été pensés pour diminuer les stimuli des surfaces réfléchissantes.

1/6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un volet éducatif hors du commun
Aux yeux de Sarah Huxley, chargée des activités cliniques à la Maison Véro & Louis, la présence d’éducateurs constitue une véritable valeur ajoutée : « Cela nous permet de planifier et d’animer une variété d’activités éducatives stimulantes pour les résidents, afin d’assurer le développement de leur autonomie et leur potentiel de manière personnalisée. » Dans un premier temps, un projet de vie, qui vise à déterminer les sphères de développement à travailler, est établi pour chacun d’eux. Un soutien à l’autodétermination pour aider les résidents à réaliser leur projet de vie figure également dans les priorités de la programmation éducative : « Pour certains, ça peut être d’intégrer un emploi, tandis que pour d’autres, c’est de s’habiller seul », illustre Sarah Huxley.

Une attention particulière a été apportée au pairage dans notre processus de sélection effectué par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Ouest. Au-delà d’avoir des résidents qui répondaient aux critères de base, l’équipe du CISSS de la Montérégie-Ouest vouée au processus de sélection devait s’assurer qu’ils peuvent bien cohabiter.

Katty Taillon, directrice générale de la Fondation Véro & Louis

Recherche universitaire
Dans l’optique de créer un modèle d’hébergement reproductible et généralisable à d’autres régions du Québec, trois établissements universitaires prennent part à l’aventure en mettant sur pied des projets de recherche en continu.

1. Université de Montréal
La Faculté de l’aménagement et le Département de psychiatrie de l’Université de Montréal étudient l’évolution de la qualité de vie des résidents et de la charge parentale des parents, ainsi que les composantes de l’environnement bâti qui influencent le bien-être des résidents.

2. Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
Le Département de psychoéducation de l’UQTR soutient la Fondation Véro & Louis ainsi que la Fondation Les Petits Rois dans la mise en œuvre d’un projet de recherche évaluant l’incidence de technologies sur l’autonomie et l’inclusion sociale des résidents des deux milieux de vie.

3. Université de Sherbrooke
Le Département de psychoéducation de l’Université de Sherbrooke fournit son expertise en ce qui concerne le programme de soutien au comportement positif dans la formation du personnel et l’évaluation de ses effets sur le personnel, les parents et les résidents.

CRÉDIT PHOTO : JPRPHOTOGRAPHE

Environnement adapté
À l’extérieur comme à l’intérieur de la maison, tout est pensé pour répondre aux besoins sensoriels et sociaux des 20 résidents. Pensons notamment à la salle à manger — dotée de fenêtres où la lumière est toujours indirecte — ou aux miroirs dissimulés derrière des portes pour ne pas perturber les résidents incommodés par les stimuli de la lumière sur les surfaces réfléchissantes; ou encore aux carreaux d’insonorisation et aux matériaux permettant une réduction significative du bruit.

Découvrez la Maison Véro & Louis

Ce n’est que le début !
La Fondation Véro & Louis continue de voir grand. Son objectif : étendre sa mission à l’échelle de la province en construisant d’autres milieux de vie bienveillants et sécuritaires pour les adultes autistes.

Faites un don à la Fondation Véro & Louis

Pour en savoir plus sur la Fondation Véro & Louis

La publication de ce contenu a été rendue possible grâce au soutien de la Fondation Famille Godin.