• Accueil > 
  • XTRA 
  • > Finaliste 8/9 : L'Atelier d'innovation sociale Mauril-Bélanger - au coeur du changement 

Fonds du Grand Mouvement de Desjardins

Finaliste 8/9 : L'Atelier d'innovation sociale Mauril-Bélanger - au coeur du changement

Chantal Beauvais, rectrice de l'Université Saint-Paul...

Agrandir

Chantal Beauvais, rectrice de l'Université Saint-Paul

Bâtir une société exempte de pauvreté et d'exclusion, voilà le rêve que poursuit l'Université Saint-Paul d'Ottawa avec son Atelier d'innovation sociale Mauril-Bélanger. Et c'est en misant sur des actions concrètes en justice sociale qu'elle souhaite contribuer à un monde meilleur.

L'Atelier en bref

« Changer la face du monde. » Avec cette devise, l'Université Saint-Paul affiche bien ses couleurs : celles de l'action. « Les milieux universitaires ne sont pas toujours près des communautés auxquelles ils s'intéressent. En lançant en 2018 l'Atelier d'innovation sociale Mauril-Bélanger, notre souhait était de réussir à ancrer notre approche pédagogique dans la pratique », explique la rectrice, Chantal Beauvais.

L'art de brasser des idées... et de leur donner vie

Plus qu'un concept, l'Atelier est un lieu situé sur le campus de l'université qui comprend un espace de cotravail, des salles de réunion et une cuisine partagée. « C'est un milieu d'innovation où les idées naissent, se brassent, évoluent et se concrétisent », explique Alice Trudelle, directrice générale de l'Atelier d'innovation sociale Mauril-Bélanger. « Par exemple, il y a des organismes à but non lucratif qui y viennent, et on les accompagne dans différentes étapes de leurs démarches, comme la création d'un budget, la recherche de financement ou la diffusion de leur mission. »

Au coeur de l'action

De belles initiatives ont ainsi vu le jour en grand nombre depuis la création de l'Atelier d'innovation sociale Mauril-Bélanger. Comme cette idée de mettre en contact des enfants avec des personnes âgées par l'implantation d'une garderie dans une maison pour aînés. Ou encore un projet d'habitation partagée basé sur le jumelage de deux personnes aux besoins complémentaires. « Ces projets visent à contrer l'isolement social. On pourrait penser que ce problème n'a rien à voir avec l'économie, mais au contraire : tant que nos besoins de base ne sont pas comblés, notre capacité à participer à la vie économique ne peut pas suivre », soutient Chantal Beauvais.

« L'esprit de collaboration fait partie de notre ADN. Nous avons tissé un grand réseau de partenaires. Nous n'agissons pas en mode compétition, mais plutôt en complémentarité. »

- Alice Trudelle, directrice générale de l'Atelier d'innovation sociale Mauril-Bélanger

« Nous nous imaginons comme une ruche d'abeilles où naissent plein de projets et dont la portée est de plus en plus importante. »

- Chantal Beauvais, rectrice de l'Université Saint-Paul

Les raisons de croire en ce rêve

Pour arriver à des changements durables, l'Atelier mobilise des forces vives pour s'attaquer aux structures mêmes de l'injustice sociale. « Apporter des petits changements, ça paraît bien dans un rapport annuel, mais cela ne suffit pas : il faut être capable d'alimenter la réflexion des différents acteurs de changement pour les intéresser de plus près aux causes systémiques de l'injustice et pour être capable d'enrayer celles-ci une fois pour toutes », conclut la rectrice.

Ce projet vous inspire ?

Exprimez votre soutien haut et fort ! En votant pour l'Atelier d'innovation sociale Mauril-Bélanger, vous permettez à cet organisme de se rapprocher de son rêve, tout en soutenant l'entrepreneuriat.

Prenez note que la période de vote prend fin le 1er novembre 2020 à 23h59.

Votez pour ce finaliste

Découvrez les autres finalistes

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

La liste:-1:liste; la boite:2320429:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2333426:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2320468:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2334608:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer