La ville natale de Mo Yan, premier lauréat chinois du Nobel de littérature, compte profiter de la renommée brusquement accrue de l'écrivain pour construire un parc à thème et attirer les touristes, a rapporté jeudi la presse.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Gaomi, district rural de la province du Shandong (est de la Chine), va selon les Nouvelles de Pékin investir 670 millions de yuans (105 millions de dollars) dans ces réalisations consacrées à Mo Yan, un romancier connu pour ses descriptions picaresques et son attachement à sa région d'origine.

Est notamment prévue la construction d'une «Zone d'expérience culturelle Mo Yan», ainsi que la plantation de sorgho sur une superficie de 6,5 kilomètres carrés.

Mo Yan, l'un des auteurs chinois les plus réputés dans son pays et à l'étranger, a atteint la notoriété avec Le clan du sorgho, porté à l'écran sous le titre Le sorgho rouge par le fameux réalisateur Zhang Yimou.

Les agriculteurs de Gaomi cultivaient autrefois le sorgho, à partir duquel ils faisaient du vin, mais dans les années 1980 ils ont délaissé cette céréale devenue non rentable, a expliqué le journal.

Depuis l'attribution il y a une semaine du prestigieux Nobel de littérature à Mo Yan, les Chinois s'arrachent ses livres, lui qui était déjà habitué aux rayonnages des best-sellers.

Son dernier ouvrage réunit trois nouvelles, dont l'une relate l'amour impossible entre une concubine et un seigneur de guerre. Avant même sa date de sortie, prévue vendredi, le livre a fait l'objet d'importantes commandes dans les librairies.