Les voyageurs en Asie auront davantage de choix en ce qui concerne les vols à bas coût grâce à l'arrivée sur le marché de nouvelles compagnies venues de Malaisie et de Thaïlande.

RELAXNEWS

Deux grandes compagnies ont affirmé leur intention de concurrencer les compagnies low-cost de la région comme AirAsia, qui domine le trafic de l'Asie du Sud-Est depuis le terminal low-cost de l'aéroport de Kuala Lumpur en Malaisie.

Malaysia Airlines a annoncé une stratégie agressive d'expansion de sa filiale Firefly, en promettant qu'elle affréterait de plus gros avions qu'AirAsia.

Les itinéraires de la compagnie seront modifiés pour coller à cette nouvelle stratégie, a déclaré le président de la compagnie Eddy Leong. Des vols seront ajoutés à destination de Kuching et Kota Kinabalu en Malaisie, et il y aura plus de vols vers Singapour, la Thaïlande et l'Indonésie.

La nouvelle stratégie devrait aussi simplifier la correspondance entre les vols Firefly et Malaysia Airlines, de la même façon que les vols AirAsia correspondent avec les vols long-courriers d'AirAsia X.

La compagnie thaïlandaise Thai Airways a également confirmé cette semaine le lancement de sa filiale low-cost Thai Tiger en mai 2011, trois mois plus tard que prévu mais juste à temps pour l'été.

Thai Tiger viendra s'ajouter aux vols déjà offerts par Thai Airways et Nok Air en Thaïlande, et proposera de nouvelles options à l'international.

Après des débuts difficiles, les spécialistes de l'aviation prédisent que le marché low-cost en Asie devrait fortement croître lors des années à venir.