(Langkawi) Les visiteurs se sont précipités vers l’île malaisienne de Langkawi pour sa réouverture jeudi aux touristes locaux, un premier test pour ce pays d’Asie du Sud-Est après des mois de restrictions dues au coronavirus.

Agence France-Presse

Les frontières du pays restent closes pour les étrangers, mais Langkawi a été choisie pour expérimenter un retour des visiteurs locaux, à condition qu’ils soient vaccinés et testés, alors que le nombre de cas de COVID-19 baisse progressivement dans le pays.  

Des canons à eau ont salué l’arrivée des premiers touristes atterrissant à l’aéroport. « Nous sommes très enthousiastes parce que nous ne sommes allés nulle part depuis février 2020 », confiait Andrea Manason, une Australienne résidant à Kuala Lumpur, venue avec sa famille de six personnes.

« C’est vraiment excitant d’être là pour nous et de voir les enfants quitter la maison en fait », a-t-elle ajouté.

Les hôtels et les entreprises touristiques ont pu rouvrir et les activités reprendre sur les plages bordées de palmiers de l’île.

Les touristes doivent être vaccinés et se soumettre à un test avant le départ.

Le directeur d’une société de location de yachts, Alexander Isaac, exprimait aussi son soulagement : « On ne peut pas se permettre d’avoir plus de confinements […] il faut rouvrir l’économie et remettre les gens au travail ».

Langkawi a accueilli 3,9 millions de visiteurs en 2019, mais ce chiffre s’est effondré depuis la pandémie.

Si cette « bulle touristique » est concluante, d’autres destinations pourraient rouvrir en Malaisie.

Dans la région, la Thaïlande a rouvert plusieurs îles, dont Phuket, aux touristes étrangers vaccinés.

La Malaisie a reconfiné à l’échelle nationale en juin quand le pays était aux prises avec une nouvelle vague meurtrière de la COVID-19. Le pays a enregistré plus de deux millions de cas au total et plus de 22 000 morts.

Les autorités ont commencé à lever les restrictions ces dernières semaines à mesure que l’épidémie se résorbait et que la campagne de vaccination s’accélérait. Plus de la moitié de la population malaisienne est à présent vaccinée.