(Rome) Il y a sept mois, Jannik Sinner a eu deux opportunités de réaliser un exploit que peu d’autres joueurs de tennis ont accompli : gagner une manche contre Rafael Nadal aux Internationaux de tennis de France.

Andrew Dampf Associated Press

L’adolescent italien était au service avec une avance de 6-5 lors de la manche initiale de son quart de finale, et détenait une priorité d’un bris lors de la deuxième. Il a laissé filer ces deux occasions et a été éliminé en trois manches consécutives.

Toutefois, Sinner, qui n’est toujours âgé que de 19 ans, a beaucoup appris lors de cette fraîche soirée d’octobre et depuis, il a gravi les échelons du classement de l’ATP pour se hisser parmi le top-20.

Lundi, Sinner a facilement vaincu le Français Ugo Humbert 6-2, 6-4 pour accéder au deuxième tour de l’omnium de tennis d’Italie, où il retrouvera Nadal lors de sa prochaine sortie sur les courts de la Foro Italico.

« Je crois qu’à Roland-Garros, j’avais la bonne attitude et mardi (ou mercredi, jour probable de la présentation de ce match), je vais devoir faire la même chose, a déclaré Sinner.

« Je sais aussi que j’ai plus d’outils, que je me suis amélioré. »

En effet, Sinner s’est amélioré, et rapidement. Cette année, il a atteint sa première finale d’un tournoi Masters, à Miami, a gagné un tournoi préparatoire aux Internationaux d’Australie, s’est qualifié pour les demi-finales de l’Omnium de Barcelone le mois dernier et a récolté sa 20e victoire en 2021 après avoir dominé Humbert.

Un fait demeure : un duel contre Nadal sur la terre battue représente le défi ultime au tennis. L’Espagnol a gagné l’Omnium d’Italie en neuf occasions, un record.

« Il a déjà fait face à de telles situations durant sa carrière. Je commence à le faire, a rappelé Sinner. Et à compter de maintenant, j’ai besoin de ces matchs pour mieux comprendre le sport. »

Sinner et Nadal se sont entraînés ensemble pendant deux semaines lorsqu’ils sont arrivés en Australie en début d’année, et ainsi, ils connaissent très bien le style et le jeu de l’autre.

« Ce sport est fait de situations particulières. Dans chaque situation, vous devez trouver la bonne solution », a souligné Sinner.

« Il n’y a pas de doute qu’il va me placer dans toutes sortes de situations (différentes). C’est la même chose avec (Novak Djokovic). Ils y arrivent plus souvent que d’autres joueurs parce qu’ils ont gagné plus souvent et ont joué beaucoup plus de matchs. Ce sera un affrontement difficile », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, l’Américain Taylor Fritz a éliminé le Britannique Daniel Evans 6-3, 6-2 et croisera le fer avec Djokovic, numéro un mondial, en deuxième ronde mardi.

Le Serbe a récolté un cinquième titre à Rome lors de l’édition de 2020, tenue en septembre.

Dans d’autres matchs du simple masculin, lundi, le Japonais Kei Nishikori a vaincu l’Italien Fabio Fognini, 6-3, 6-4, et l’Italien Stefano Travaglia a fait de même face au Français Benoit Paire, 6-4, 6-3.

Paire a déclaré qu’il ne se sentait pas à 100 % après avoir été vacciné contre le coronavirus deux jours plus tôt.

L’Italien Gianluca Mager, 90e au monde et détenteur d’un laissez-passer des organisateurs du tournoi, a causé une vive surprise en battant l’Australien Alex de Minaur, classé 23e, 6-4, 6-3.

La journée de mardi verra le Québécois Félix Auger-Aliassime, 21e au monde, affronter l’Argentin Diego Schwartzman, huitième tête de série, en deuxième ronde.

Également en deuxième ronde, le Canadien Denis Shapovalov, 13e tête de série, disputera son premier match du tournoi face au Polonais Kamil Majchrzak, un joueur issu des qualifications.

Par ailleurs, Shapovalov et son partenaire indien Rohan Bopanna ont été éliminés du double masculin, s’inclinant 6-4, 6-4 contre le tandem formé du Néo-Zélandais Marcus Daniell et l’Autrichien Phillip Oswald.

Des matchs marathon

Trois matchs marathon ont marqué la première journée d’activités du simple féminin. Et deux des joueuses qui en sont sorties victorieuses s’affronteront au second tour.

La Grecque Maria Sakkari, 17e tête de série, a eu besoin de 2 h 48 minutes pour éliminer la Slovène Polona Hercog 7-6 (6), 3-6, 6-2.

En deuxième ronde, elle se mesurera à l’Américaine Cori Gauff, qui a passé 2 h 57 sur le court avant de se défaire de la Kazakhe Yulia Putintseva, 7-5, 4-6, 6-4.

Par ailleurs, la Croate Petra Martic a pris la mesure de Shelby Rogers 5-7, 6-3, 6-4 en 2 h 29.

Parmi les autres têtes d’affiche en action lundi, la Tchèque Petra Kvitova, 11e tête de série, a retrouvé ses moyens après avoir été dominée lors de la manche initiale pour finalement vaincre la Polonaise Magda Linette, 1-6, 6-0, 6-2.

Iga Swiatek, une autre Polonaise, a atteint la deuxième ronde à la suite du retrait de l’Américaine Alison Riske, blessée au pied gauche. Swiatek, championne en titre des Internationaux de France, menait 5-4 au premier set.