La police britannique a annoncé dans un communiqué avoir arrêté sept personnes à Birmingham, en Angleterre au cours de la nuit de dimanche à lundi, dans le cadre d'un coup de filet antiterroriste.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Six hommes, décrits comme «des islamistes de nationalité britannique» par des sources policières, et âgés de 25 à 32 ans, ont été arrêtés à leurs domiciles entre 22h30 et minuit GMT (18h30 et 20h heure locale) dans la nuit de dimanche à lundi, en vertu des lois antiterroristes.

Ils ont été arrêtés par des policiers non armés, dans le cadre d'une opération planifiée de longue date, ce qui laisse entendre que la police ne s'attendait pas à trouver des armes ou des explosifs à leurs domiciles.

Les six hommes sont soupçonnés d'avoir organisé, préparé ou incité à des actes terroristes au Royaume-Uni.

Une femme de 22 ans a en outre été arrêtée à 5h30 GMT (1h30 heure locale) lundi. Elle est soupçonnée d'avoir dissimulé des informations pouvant être utiles dans la prévention d'actes de terrorisme, selon la police.

Les suspects étaient détenus pour interrogatoire par la police lundi.

«L'opération en est à ses prémices, et nous ne pouvons à ce stade être plus précis sur la nature des délits», a indiqué le commissaire adjoint Marcus Beale.

«Toutefois, il fallait agir à temps pour protéger l'ordre public», a-t-il souligné dans le communiqué.

Les arrestations ne sont pas liées à la conférence annuelle du parti libéral-démocrate, partenaire des conservateurs dans la coalition au pouvoir en Grande-Bretagne, qui se tient actuellement à Birmingham, a précisé la police.