La Cour Suprême suédoise s'est prononcée en faveur de l'extradition au Rwanda de Sylvere Ahorugeze, l'ancien directeur de l'aviation civile rwandaise suspecté d'avoir participé au génocide de 1994, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La décision finale sera néanmoins prise par le ministère de la justice, en vertu de la loi suédoise sur les expulsions, a précisé à l'AFP la magistrate en charge du dossier à la Cour Suprême, Tyri Öhman.Rien dans le droit suédois ni européen ne s'oppose à l'extradition du génocidaire présumé, selon le jugement de la plus haute juridiction suédoise, dont l'AFP a eu copie.

Sylvere Ahorugeze, un Hutu de 53 ans, est suspecté d'avoir été un chef de la milice hutu Interahamwe et d'être impliqué dans 28 meurtres de Tutsis commis le 7 avril 1994, des faits que dément cet ancien responsable de l'aéroport de Kigali.

Réfugié depuis 2001 au Danemark, où des poursuites contre lui n'avaient pas abouti, Sylvere Ahorugeze avait été arrêté en Suède en juillet 2008 après avoir été reconnu à l'ambassade du Rwanda, et le Rwanda avait réclamé son extradition en août.

Sa possible extradition est notamment critiquée par Amnesty International, qui craint qu'il ne soit pas jugé de façon équitable.