Tentative de dialogue entre la Russie et l'Ukraine

Cette nouvelle tentative de dialogue survient alors que... (PHOTO GENYA SAVILOV, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Cette nouvelle tentative de dialogue survient alors que des experts internationaux chargés de l'enquête sur la chute du Boeing 777 de la Malaysian Airlines ont pour la première fois jeudi pu accéder au site, après de violents combats opposant l'armée ukrainienne aux séparatistes prorusses.

PHOTO GENYA SAVILOV, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
MINSK

Des représentants de la Russie et de l'Ukraine se sont retrouvés jeudi à Minsk, à l'invitation du président bélarusse Alexandre Loukachenko qui a promis de faire «tout le nécessaire» à cette occasion pour apaiser la situation dans l'Est de l'Ukraine ravagé par les combats entre forces régulières et combattants séparatistes prorusses.

Selon les médias russes, des représentants des séparatistes de la «République de Donetsk» autoproclamée (est) pourraient se joindre vendredi à cette réunion, organisée à la demande du président ukrainien Petro Porochenko, la première à se tenir sur le territoire d'un pays tiers.

Les séparatistes prorusses se sont dit prêts à participer à la réunion de Minsk, mais ils ont jusqu'à présent posé comme condition un retrait des forces régulières ukrainiennes des territoires qu'ils contrôlent.

«Nous ferons tout le nécessaire, ensemble avec vous (...) afin de faire baisser de telle ou telle manière la tension dans l'est de l'Ukraine», a déclaré M. Loukachenko, en recevant peu avant la réunion l'ancien président ukrainien Leonid Koutchma, qui représente l'Ukraine.

L'ambassadeur de Russie en Ukraine Mikhaïl Zourabov et un représentant de l'OSCE participent également à la réunion.

Cette nouvelle tentative de dialogue survient alors que des experts internationaux chargés de l'enquête sur la chute du Boeing 777 de la Malaysian Airlines -- abattu par un missile le 17 juillet avec 298 personnes à bord -- ont pour la première fois jeudi pu accéder au site après plusieurs tentatives avortées depuis dimanche à cause des combats.

De violents combats opposant l'armée ukrainienne aux séparatistes prorusses ont empêché jusqu'ici l'arrivée des inspecteurs internationaux sur le site de l'écrasement du Boeing 777, qui a provoqué une nouvelle escalade de la crise et de nouvelles sanctions contre Moscou.

Jeudi, l'armée ukrainienne a suspendu son offensive contre les séparatistes afin de faciliter l'enquête internationale sur le drame aérien.

«Nous ferons tout ce qu'il faudra» pour que la réunion se solde par un succès, a assuré M. Loukachenko.

La dernière réunion organisée le 17 juillet à Kiev entre des représentants de l'Ukraine, de la Russie, de l'OSCE et des séparatistes, qui y ont participé par une séance de visioconférence, a permis notamment la récupération de la majorité des corps des victimes de l'écrasement.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer